Vidéo – Iles Baléares (Espagne) : les mauvais traitements des dauphins au Marineland de Majorque dénoncés…

SOS Delfines diffuse une vidéo dans laquelle on voit des dresseurs insulter et frapper les animaux.


Des dauphins maltraités dans un parc aquatique…par Gentside

SOS Delfines assure que le certificat pour l’utilisation communautaire des cétacés indique que, dans les programmes de dressage, le système de punition ne peut jamais être utilisé. Dans le delphinarium, on se dit « stupéfait et abasourdi » par le contenu de ces images :  « Cela ne reflète pas ce que l’on fait au Marineland ». « Flemmarde, tu es une flemmarde. » « Je vais te donner un coup de seau sur la tête. » « Tu es conne ou tu le fais exprès ? » Voici quelques unes des vociférations que les dresseurs du parc Marineland de Majorque profèrent aux dauphins qui sont entraînés, d’après le contenu de la vidéo diffusée par SOS Delfines. Dans l’enregistrement, on voit également que les agressions ne sont pas seulement verbales : les dauphins reçoivent aussi des coup de poing et des coups de pied. « Les images nous sont parvenues au mois de novembre mais certaines datent du mois de mars », explique à 20 minutos, Jennifer Berengueras, coordinatrice de SOS Delfines. « Plusieurs témoins, fatigués de ces pratiques, ont décidé de les divulguer à des associations de protection des animaux », poursuit-elle. Quand on lui en demande la provenance des images, J.Berengueras répond succinctement qu’elles proviennent de voisins des alentours qui voient les entraînements depuis chez eux et de personnes qui travaillent dans le parc. Les responsables de cette coalition de plusieurs ONG assurent que le certificat pour l’utilisation communautaire de ces animaux, accordé par les autorités du ministère de l’Economie et de la Compétitivité, définit « les conditions de manipulation et entraînement des cétacés » et indique que « dans tout programme de dressage (…)on peut utiliser un système de gratification, mais jamais de punition ». « De ce fait, ce parc serait en défaut avec la législation en vigueur sur ce point », les autorités pointent et exigent« qu’ils agissent rapidement, en sanctionnant la non-exécution de cette réglementation ». J.Berengueras reconnaît cependant la difficulté pour qu’une plainte puisse aboutir : « La loi de maltraitance animale est si vaste qu’il est difficile que quelque chose soit considéré comme de la maltraitance. Mais nous pensons que la société doit savoir », ajoute t-elle. Pour la coordinatrice de SOS Delfines, il est important que « les gens ne soient plus bernés ». « Les agissements du parc sont bien loin de la façon dont ils les vendent. Leur cynisme est total. Alors qu’ils entraînent comme ça, dans leurs spectacles, ils parlent de la relation si proche qu’ils ont avec les dauphins et toute l’affection et le jeu », critique t-elle. Aux agressions, selon ses propres mots, s’ajoutent d’autres questions comme le manque de repos des animaux et une interaction excessive avec les visiteurs, surtout en été. SOS Delfines est une campagne de la Fondation pour l’Adoption, le Parrainage et la Défense des Animaux (FAADA), en collaboration avec Animanaturalis, ANDA, Infocircos et Infozoos et avec le soutien de One Voice, en France ; Ocean Care, en Suisse ; The Born Free Foundation, au Royaume-Unis et LAV et Marevivo, en Italie. « Ce n’est pas ce que l’on fait au Marineland. » Le directeur du Marineland de Majorque, Rafael Abraham, a assuré au journal qu’il ne connaissait pas l’existence de cette vidéo, qu’il a pu voir maintenant pour la première fois, à la suite de quoi, il ajouté qu’au sein du delphinarium, ils se sentent « stupéfaits et abasourdis » par le contenu de ces images. « Elles ne représentent en rien ce que nous faisons au Marineland », affirme t-il. « Nous devons analyser la vidéo avec attention et ensuite, nous prendrons les décisions qui s’imposent» a t-il dit affligé, réitérant que ce qui a été vu, n’est pas « la façon dont les choses sont faites au delphinarium » qu’il dirige.
Source :  20minutos.es (04.02.15) Traduction en français : Siren Sea Messengers, texte et vidéo relayés ce jour à 400 médias français. Voir également :
Les cétacés n’ont rien à faire en bassin… !
Captivité des cétacés : agir !