Canada – Une baleine secourue au large du N.-B.

83

Une opération de sauvetage a permis, samedi, de secourir une jeune baleine noire qui était coincée dans des câbles au large du Nouveau-Brunswick.

L’incident est survenu dans la baie de Fundy, près de Campobello.

Deux pêcheurs, un scientifique et un fonctionnaire à la retraite ont travaillé d’arrache-pied, dans un bateau gonflable pendant pas moins de cinq heures afin de permettre à la baleine de regagner le large.

C’est un bateau qui passait près de la frontière canado-américaine qui a aperçu l’animal, un mâle âgé de six ans mesure près de 45 pieds (15 mètres) – la baleine avait été répertoriée il y a quelques années par l’aquarium de la Nouvelle-Angleterre, ce qui a permis de l’identifier.

L’équipe bénévole de secours des baleines de Campobello a été avisée. Le homardier Joe Howlett, le crevettier Mac Green, la scientifique Moira Brown et l’ancien fonctionnaire du ministère des Pêches et des Océans, Jerry Conway, ont alors sauté dans un zodiac et parcouru les 30 miles qui les séparaient de l’animal.

Dans un communiqué de presse, l’équipe de secours de Campobello souligne que les sauveteurs ont alors découvert «un des pires cas» auquel ils ont fait face depuis plusieurs décennies.

Un câble était entouré plusieurs fois autour de la tête, de la poitrine et des nageoires du baleineau. Deux flotteurs étaient également coincés près de l’évent de l’animal.

Chaque fois que l’animal faisait surface, les sauveteurs utilisaient un long bâton muni d’une lame afin de couper des morceaux du câble qui retenait l’animal prisonnier. En cinq heures, ils ont répété l’opération une douzaine de fois, se concentrant d’abord sur la tête, puis la nageoire gauche et enfin, le reste du corps du mammifère.

Lors de leur dernière approche, les sauveteurs ont libéré la nageoire droite de l’animal, qui a aussitôt pris le large.

Des morceaux de corde étaient encore accrochés au corps du baleineau, mais les spécialistes estiment qu’il devrait être en mesure de s’en départir sans problème.

L’animal est toutefois dans une condition critique. Les scientifiques espèrent qu’il se remettra de ses blessures, la baleine noire étant une des espèces dont la situation est la plus critique dans les eaux de l’Atlantique.

Ironie du sort, c’était la deuxième fois que cette baleine était l’objet d’un sauvetage. En 2014, l’animal était resté prisonnier, encore une fois dans des câbles, au large de la Georgie.

Source et capture d’écran : acadienouvelle.com, le 16/08/2019

Bretagne - Le Tour-du-Parc - Deux dauphins retrouvés morts en moins d'une semaine
Tahiti - Le baleineau échoué à Tautira est décédé