Le dauphin de Chine, «éteint» depuis dix ans, a-t-il refait son apparition ?

L’expédition a débuté le 30 septembre à Anqing (province d’Anhui, Chine). Onze membres d’équipage, pêcheurs locaux ou écologistes amateurs, ont embarqué à bord de deux bateaux pour une mission de sept jours sur les eaux du Yangzi Jiang. Menés par Song Qi, écologiste amateur, ces hommes n’avaient qu’un objectif : trouver la moindre trace du dauphin de Chine (Lipotes vexillifer), aussi appelé Baiji, considéré par plusieurs scientifiques comme « éteint » depuis 2006. Il aura fallu attendre le 5ème jour de l’expédition pour que cette apparente chasse aux fantômes porte ses fruits.

especes-menacees

Six témoins oculaires « 100% convaincus »

Le mardi 4 octobre, aux alentours de 9h20, un dauphin de Chine aurait fendu les eaux à une centaine de mètres du bateau de tête, permettant à plusieurs témoins de le voir à trois reprises. Le second bateau naviguait à environ 300 mètres de là mais Song Qi, qui s’y trouvait, a tout de même aperçu l’animal par deux fois. Cela lui a permis de voir «l’essentiel de son corps» , puis «son bec et sa tête» . Pour lui, aucun doute possible : comme les six autres témoins, il est «convaincu» qu’il s’agissait bien d’un Baiji, affirmant «qu’aucune autre créature ne pourrait bondir hors du Yangzi Jang de cette manière» .

Ni photographie, ni vidéo ne pourront malheureusement étayer ces affirmations. Immédiatement après avoir observé le dauphin, Song Qi a contacté des spécialistes de l’Institut d’Hydrobiologie de Wuhan. Ces derniers ont rejoint l’expédition dès le mardi après-midi mais n’ont pu constater aucun signe de l’animal. Une seule piste demeure : des experts de l’Institut de Biologie de Chine doivent encore étudier les enregistrements des sonars en provenance des deux bateaux. Peut-être viendront-ils apporter davantage de crédit aux affirmations de Song Qi car, en l’absence de preuve, les scientifiques restent sceptiques.

Dauphin ou marsouin, le mystère reste entier

En 2006, une mission de 40 jours avait parcouru 3 000 kilomètres sur le Yangzi Jiang à la recherche du Baiji, sans succès. Depuis, les expéditions amateurs se sont vainement succédées. Certains prétendent parfois avoir aperçu un dauphin de Chine, mais les témoignages ne résistent pas à une analyse approfondie : l’animal peut par exemple être confondu avec le marsouin de Cuvier, une espèce en danger critique d’extinction.

Si les preuves irréfutables manquent, l’expédition de Song Qi permet de faire renaître l’espoir autour du Baiji, animal emblématique autrefois connu sous le nom de «déesse du Yangtze». Cela pourrait encourager les autorités à renforcer les mesures de protection de l’environnement, ce qui serait profitable à toute la biodiversité du fleuve. De nouvelles recherches pourraient également être entreprises dans un avenir proche. Song Qi a, quant à lui, d’ores et déjà déclaré qu’il participerait à une nouvelle mission en 2017.

Source article : Espèces Menacées – Rédigé Benoit Goniak et publié le 13 Octobre 2016
[ 🐋 Pour bien commencer la semaine : Savez-vous ce qui fait sauter les baleines à bosse ? ]
Moorea - Polynésie : une journée baleine pour les enfants défavorisés

Laisser un commentaire