Hyères – Un dauphin secouru dans un port varois

Vendredi matin, l’animal visiblement blessé par des filets de pêche a été guidé vers le large par un capitaine qui, en sortant de boire un café, a du coup passé la matinée dans l’eau…

Capitaine depuis dix ans, Charly Deregnoncourt a eu l’occasion de croiser des baleines, des requins ou des tortues au cours de ses sorties en mer. Jamais de dauphins. Vendredi matin, en sortant d’un des bars du port d’Hyères, où il venait d’avaler son café, il était loin d’imaginer qu’il passerait une partie de la matinée à nager dans les eaux du site avec l’un de ces animaux… Et pourtant !

« J’ai repéré un peu d’agitation du côté du bassin des dériveurs, raconte le jeune homme. Les gens de la capitainerie étaient là, ils observaient un dauphin venu se perdre là. »

L’animal semble mal en point, blessé et désorienté, et il vient régulièrement heurter le quai.

« J’ai senti qu’il voulait qu’on l’aide. Il venait vers nous, commente Charly. J’avais ma combinaison de plongée dans le coffre de la voiture, je suis allé la chercher et je me suis mis à l’eau avec lui. J’ai tout de suite vu qu’il avait été blessé par des filets de pêche. Sur le museau, le flanc et la queue. Rien de très grave apparemment, en tout cas rien de sérieux au point qu’il se retrouve dans cet état. Il semblait comme en état de choc… Difficile de savoir ce qu’il avait vraiment. »

Dans l’eau, Charly Deregnoncourt n’a aucun mal à approcher l’animal sauvage. « J’ai senti très vite que ma présence le rassurait. Plus je le caressais, plus il semblait à l’aise. »

Guidé vers le large par un jeune marin

Suivi par un bateau de la capitainerie, le jeune homme entreprend alors de guider le dauphin vers la sortie du port, avant de l’encourager à partir au loin.

« Il a d’abord filé à toute vitesse et puis il est revenu se placer sous mon bras. J’avoue que j’ai eu un peu de mal à le lâcher. C’était émouvant. Finalement, je suis remonté sur le bateau pour lui faire comprendre qu’il devait reprendre le large. Il est parti quand le bateau s’est éloigné. »

L’histoire ne s’arrête pas là. « Il a été revu à plusieurs reprises dans la journée. Du côté du port de l’Ayguade, et puis dans la soirée, devant l’entrée du port Saint-Pierre. J’espère qu’il va aller mieux et qu’il va s’en sortir », poursuit Charly en revoyant tout le film de cette matinée assez incroyable. « J’ai posté des photos sur les réseaux sociaux et j’ai reçu presque autant de coups de fil que pour la naissance de ma fille ! »

Pas de doute, ce vendredi restera, lui aussi, un jour exceptionnel que Charly Deregnoncourt n’est pas prêt d’oublier.

Source : Var-Matin, publié le 24 octobre 2016
Crédit photo : DR

Échouage de mésoplodon en baie du Mont Saint Michel !
Canada - Parti pêcher la morue, il rapporte la carcasse d'un rorqual boréal