Japon – Un dauphin qui a été capturé dans la baie de Taïji tue son bébé âgé seulement de 4 jours. Il est temps de vider les bassins !

Il ne fait aucun doute dans nos esprits que les cétacés, comme les dauphins et les orques, ne sont pas fait pour vivre en captivité. Alors que SeaWorld est sur le déclin aux Etats-Unis, dans d’autres parties du monde, la bataille fait rage.

Un exemple particulièrement tragique qui prouve à quel point la captivité peut impacter les dauphins, provient d’un aquarium basé à Taïji, au Japon. Cette baie a tristement été rendue célèbre en 2009 par le documentaire « The Cove » qui expose au grand jour la réalité sur la capture et les massacres annuels de dauphins qui y sont perpétrés chaque année par des pêcheurs. Alors que la majorité des cétacés capturés sont tués pour leur viande, les spécimens les plus « beaux » sont vendus pour une vie de captivité. Malheureusement, c’est ainsi que Lulu, une femelle dauphin, a été réduite à faire le show à l’aquarium de Nagoya, au Japon.

A la fin de septembre, Lulu a donné naissance à un bébé. Un événement qui aurait dû être joyeux pour une maman donnant la vie pour la toute première fois. Au lieu de ça, le petit a été attaqué par sa mère, qui l’a mordu, repoussé et qui a fini par le noyer. Selon le « International Marine Mammal Project » (IMMP), les responsables de l’aquarium ont tenté d’expliquer l’incident en affirmant que les mères qui donnent naissance pour la première fois ne savent pas comment prendre soin de leur petit.

Le bébé de Lulu était seulement âgé de 4 jours quand il est décédé après avoir été harcelé par sa mère. L’IMMP a partagé plusieurs photos montrant des blessures sur le petit, infligées par les dents de sa mère sur sa peau. Bien que les responsables du parc marin soient prompts à reprocher l’inexpérience du dauphin, le véritable problème réside dans le fait que cette femelle née en milieu sauvage ait été contrainte à une vie stressante et très pénible en captivité.

Dans la nature, les dauphins sont des parents formidables. Les mamans passent de longues années avec leurs petits, leur apprenant à nager, à chasser, à frayer avec les autres, et tout ce que tout bon dauphin libre et sauvage doit assimiler. Au contraire, il existe en captivité des exemples de jeunes cétacés qui se sont retournés contre leur progéniture, probablement dû au fait que leurs comportements naturels ont été cruellement réprimés dans des bassins trop petits. Nous n’avons pas besoin d’aller chercher bien loin d’autres exemples, ainsi cette maman orque à SeaWorld, trop déprimée pour nourrir son petit. Ce qui est arrivé au bébé de Lulu n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, prouvant que les cétacés ne sont pas faits pour vivre en captivité. Nous les avons placés dans cette situation insupportable, et c’est seulement en prenant position contre la captivité que nous mettrons fin à tout cela. Aidons ces mammifères marins en refusant d’acheter des entrées dans les delphinariums ou dans tout établissement proposant des spectacles avec des animaux captifs. Ensemble, nous pouvons vider les bassins et prévenir les événements tragiques tels que celui-ci.

Rejoignez le mouvement #EMPTYTHETANKS et partagez cet article, encouragez au boycott de ces établissements d’un autre temps.

Source : OneGreenPlanet, le 5 octobre 2016
Crédit photo : @mksbk

e

La raison la plus probable pouvant expliquer cette violence, est-elle le traumatisme vécu par Lulu ? 

Ric O’Barry’s Dolphin Project : Taïji 3 par Sébastien Blanc
Chasse aux dauphins à Taiji (Japon) – Bilan semaine du 16 Octobre 2016 #8