Russie – Primorsky Oceanarium : 11 victimes avant l’ouverture !

capturedauphinslibres

Le 2 septembre 2016, le président russe Vladimir Poutine a inauguré le Primorsky Oceanarium, un gigantesque aquarium implanté sur l’île Rousski, à Vladivostok, dans l’Extrême-Orient russe.

La cérémonie de l’inauguration de cet aquarium d’environ 25 000 tonnes d’eau, qui accueillera plus de 500 espèces de mammifères marins et ceux d’eau douce, s’est déroulée en présence de la présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, et du Premier ministre japonais, Shinzo Abe, invités d’honneur du Forum économique de l’Est.

« C’est un centre scientifique et éducatif qui, comme nous l’espérons, donnera lieu à une bonne coopération entre les principaux savants de la région et du monde entier », a déclaré M. Poutine.

Il a remercié Park Geun-Hye et Shinzo Abe de leur participation à cette cérémonie et leur « contribution dans le développement des relations » entre les trois pays.

Pour sa part, M. Abe a indiqué que le Japon pourrait remettre quelques manchots à cet aquarium. « L’histoire des relations entre le Japon et la Russie a connu un échange de dauphins et d’autres animaux », a-t-il rappelé. L’aquarium, qui dépendra de l’Académie russe des sciences, a ouvert ses portes aux visiteurs le 6 septembre.

Ce que ces hôtes de choix ignoraient – mais dont sans doute, ils se souciaient fort peu – c’est que 11 des animaux enfermés dans ce nouveau delphinarium géant sont morts avant même son inauguration. Sans doute y en a-t-il eu même davantage, dans le climat de corruption et de négligence qui a régné sur le chantier de plus en plus coûteux et l’installation des animaux.

Et sans doute y en aura-t-il encore bien plus dans le futur, quand on connaît la violence des dresseurs russes et les conditions de vie insensées qu’ils imposent à leurs détenus.  La Russie n’a aucune loi sérieuse contre la maltraitance animale et ce sont les cétacés qui en paient le prix le plus fort.

capture1

 

Les 11 premières victimes du Primorsky Oceanarium


Un béluga est mort noyé dans le bassin principal, après qu’il eut réussi à retirer la grille de protection d’une pompe de filtration contre laquelle il est resté piégé en avril 2016. Un autre est également décédé pour une cause non précisée.

capture2

capture3

capture4

Il faut compter aussi le décès de 2 dauphins Tursiops et d’1 dauphin à flanc blanc du Pacifique.
À la fin du mois de juillet 2016, Primorsky avait acheté au Japon (Taiji) 6 dauphins du Pacifique à flancs blancs (22.000 $ par dauphin).
Deux semaines plus tard, trois d’entre eux sont tombés malades. Ils ont été placés en quarantaine dans le bâtiment principal. Deux dauphins du Pacifique ont réussi à survivre mais le mâle âgé de 22 ans est décédé le 31 août 2016, prétendument de « mort de vieillesse ».

capture5

3 morses sont également décédés, parmi lesquels le morse Thor qui s’est étouffé en mangeant une éponge attachée à une corde.

Les morses Fanya et Mira ne se sont, quant à eux,  pas réveillés de l’anesthésie  après avoir subi une opération sous anesthésie. La tragédie a eu lieu au début du mois de juillet mais la mort des animaux à l’aquarium n’a été annoncée que le 21.

« Après une opération chirurgicale pour enlever leurs défenses, les animaux ne sont plus sortis de l’anesthésie » – a déclaré à la presse le secrétaire de l’aquarium Elena Molchanova.

Cependant, elle a assuré que la dose d’anesthésique était standard, et que l’opération a été menée « selon les méthodes classiques, avec une équipe des plus grands experts mondiaux dans le domaine de la dentisterie vétérinaire ». Il semble que le dosage du médicament n’ait pas pris en compte le poids de l’animal de manière correcte. Il ne reste donc plus qu’un seul morse vivant – Misha dont les défenses ont été retirées en toute sécurité.

La suppression des défenses des jeunes morses en captivité est, paraît-il, nécessaire afin d’éviter les problèmes qui peuvent survenir par la suite.

Si les défenses sont laissées, les animaux commencent à les endommager en les frottant sur les murs des piscines ou sur toute autre surface dure, entraînant des fissures, de la suppuration, le déchaussement des racines, une douleur intense et finalement la mort des animaux.

Ajoutons à cela le décès d’une loutre de mer et de deux phoques d’eau douce du Lac Baïkal.
Il s’agit d’une espèce très rare en voie de disparition, que le parc belge Pairi Daiza envisageait d’ailleurs d’acheter à Vladisvostok en son temps.

capture6

Une source a déclaré que les piscines des mammifères marins grouillaient de bactéries Pseudomonas aeruginosa et Staphylococcus aureus. La concentration de bactéries y était 100 fois supérieure à la concentration maximale admissible. Il semble aussi que des gens ivres se soient jetés dans les bassins avec leurs habits, créant la panique chez les animaux.

_________________________________________________________________________________

capture7

le 25 octobre 2016, Anti Parcs marins publiait :

Encore deux dauphins morts !!

Ceta Base nous apprend à l’instant que deux dauphins à flancs blancs du Pacifique sont morts en quelques heures aux Primorye Oceanarium en Russie, ce 25 Octobre 2016. Un troisième animal est en train de mourir.

« Nouvelle tragédie au Primorye Oceanarium – mort de deux dauphins.  Aujourd’hui, il est désormais certain que deux dauphins à flancs blancs ont été tués dans le Primorye Oceanarium. Un autre animal est en train de mourir. Hier, les mammifères étaient très actifs, mais aujourd’hui leur état s’est fortement dégradé.

Les performances des dauphins aujourd’hui sont annulées pour des « raisons techniques ».

L’équipe qui manage le parc ne répond pas aux appels. Le correspondant de RIA « Vostok-Media » continue de suivre l’évolution et d’enquêter sur la cause de l’incident.

Il y a quelques jours, le 21 octobre, dans ce même parc, c’est une otarie de Steller qui a été tuée à coups de marteau semblerait il… Plus d’informations à ce sujet ici.

Grâce à une personne de notre entourage parlant russe, nous avons pu avoir accès directement au site internet de ce parc.

Comme beaucoup d’autres, il se présente comme étant un centre de recherche des espèces en voie d’extinction, malgré les représentations quotidiennes des animaux. Par ailleurs, sur un autre site d’informations russe, nous avons appris la mort de 14 animaux en trois ans !!! Autre information, qui complète celles citées ci-dessus : l’otarie – seulement un mois après son transfert – aurait été tuée par un travailleur (sa fonction précise n’étant pas précisée) celui-ci ayant eu peur… Nous essaierons de vous fournir plus de détails.
Nous espérons que ces horreurs s’arrêteront très rapidement, que la police qui est actuellement sur place fera rapidement la lumière sur ces faits immondes ».

Pour aider, vous pouvez consulter et signer les pétitions disponibles.

e

Source : Dauphins libres et dauphins captifs, publié le 8 septembre 2016, mis à jour le 25 octobre 2016

 

Russie - L’importation de bélugas de la mer d’Okhotsk est désormais illégale
Caraïbes - Programmes de nage avec les dauphins : une vérité qui dérange !