Le Canada accuse un retard important dans la protection des océans et des mammifères marins

Le Canada accuse un retard important dans la protection des océans et des mammifères marins. Le pays fait notamment piètre figure en comparaison avec les pays européens et les États-Unis, selon la biologiste Stéphanie Pieddesaux.

D’après les informations de Martin Toulgoat

La spécialiste du monde marin déplore entre autres que le Canada ne protège qu’à peine plus de 1 % de ses aires marines.

Si on prend l’Allemagne, si on prend l’Angleterre ou la France, il y a beaucoup d’efforts qui ont été fait justement dans la mise en place d’aires de protection marine où la navigation est plus contrôlée, ou alors des efforts directement sur les bateaux pour réduire leur bruit et leur vitesse un peu partout.

Stéphanie Pieddesaux, biologiste

Ottawa a annoncé la semaine dernière un plan national de protection des océans de 1,5 milliard de dollars, qui prévoit aussi d’encadrer l’impact du transport maritime sur les mammifères marins.

Stéphanie Pieddesaux souhaite que le fédéral se penche sur l’impact sonore des activités maritimes sur les mammifères marins en portant une attention particulière à la baleine noire et aux bélugas.

Source : ici.radio-canada.ca, le 15/11/2016

Photo : Romain Bocquier
Monaco : Sixième Réunion des Parties à l’ACCOBAMS
Les défenseurs des animaux lancent leur parti politique