Chine : Protection d’état pour le dauphin blanc

2017-01-20 (1)

Le dauphin blanc de Chine, ou dauphin à bosse de l’Indo-Pacifique, est désormais sous la protection du gouvernement, après la découverte l’an dernier d’un membre de l’espèce dans le plus grand fleuve du pays.

Egalement surnommé « Panda géant marin », il vit principalement dans les zones marines du Sud-Est de la Chine. Cette espèce de dauphin sort de l’eau toutes les 20 à 30 secondes pour pouvoir respirer. Le dauphin peu ensuite rester en eau profonde 2 à 4 minutes, rarement plus de 8 minutes.

Parfois, il saute hors de l’eau, pour exposer son corps à l’air, d’autres fois, il peut exposer partiellement son corps en restant à la verticale hors de l’eau.

C’est généralement lorsqu’ils sont hors de l’eau que les scientifiques parviennent à les identifier.

Officiellement déclaré espèce en danger en 1979, et sa chasse interdite en 1983, la population de dauphin blanc a chuté de 300 à 200 individus estimés entre 1986 et 1990, puis à 13 en 1997, dont une cinquantaine n’aura pas été recensé.

En 1998, une expédition scientifique menée sur le fleuve Chang Jiang (Yangzi Jiang, Fleuve bleu) révèle la présence de 7 représentants de l’espèce. Malgré cela, les scientifiques attestent que l’espèce est définitivement éteinte en 2007.

Cependant, des écologistes ont affirmé avoir repéré le 4 octobre 2016 un dauphin de Chine, dans le Yangtsé, près de la ville de Wuhu (Anhui). « Aucune autre créature ne pourrait sauter ainsi hors de l’eau. Tous les témoins, y compris des pêcheurs, étaient certains qu’il s’agissait d’un baiji » (dauphin blanc de Chine), a indiqué Song Qi, chef de l’expédition d’écologistes amateurs, sur le site Sixth Tone.

Cette révélation a poussé ce mois-ci les autorités à placer le dauphin blanc sous protection d’État de première classe, selon le Centre d’Information Internet de Chine.

Le dauphin de Chine a habité les eaux du grand fleuve Yangtsé pendant 20 millions d’années. Des milliers auraient vécu dans ces eaux au milieu des années 1950, mais pendant la Grande famine de la fin des années 1950, la « divinité de Yangtsé » a été victime de la pêche, puis de la pollution.

Source et capture d’écran : chine-magazine.com, le 17/01/2017

En Birmanie, les dauphins de l'Irrawaddy menacés d'extinction
Canada - Nouvelles accusations de cruauté animale déposées contre le parc Marineland