Pour bien commencer la semaine : Savez-vous quelles espèces de cétacés on peut rencontrer sur le littoral français ?

🌎 Pour bien commencer la semaine : Savez-vous quelles espèces de cétacés on peut rencontrer sur le littoral français ? 🐋

Le printemps est là et la saison de whale-watching (observation des cétacés en milieu naturel) reprend en France…

Parmi les cétacés que l’on peut observer : le grand cachalot (Physeter macrocephalus).

Le mâle peut atteindre plus de vingt mètres de long, ce qui fait de l’espèce le plus grand carnassier au monde. À elle seule, la tête peut représenter le tiers de la longueur de l’animal. Ce mammifère se nourrit en grande partie de calmars, ainsi que de poissons, en des proportions variables selon l’emplacement géographique. Il est connu pour ses records de plongée en apnée, atteignant les trois mille mètres de profondeur, performance inégalée chez les mammifères. Ses vocalisations en cliquetis sont le son le plus fort produit par un animal, ils sont utilisées dans le but de communiquer, de s’identifier et de se localiser entre eux.

Les cachalots se rassemblent en groupes nommés « pods ». Les femelles vivent avec leurs jeunes, séparément des mâles, et s’entraident pour protéger et allaiter les juvéniles. Elles mettent bas tous les trois à six ans et s’occupent de leur progéniture durant plus d’une dizaine d’années.

L’énorme tête de l’animal est très distinctive. Quasiment parallélépipédique, elle représente près du tiers du cétacé et peut peser 16 tonnes. L’évent est situé très près de l’extrémité de la tête et est déporté sur le côté gauche. Cela donne au souffle de l’animal un angle de pulvérisation caractéristique, orienté à la fois vers l’avant et vers la gauche, cas unique chez les cétacés.

La queue de l’animal est triangulaire et fendue. Très épaisse et puissante, elle mesure jusqu’à 4 m de large et le cétacé la lève hors de l’eau lorsqu’il plonge. Le cachalot n’a pas de nageoire dorsale à proprement parler, mais une série de crêtes sur le tiers postérieur du dos. La plus grande de celles-ci — une bosse triangulaire — peut être confondue avec une nageoire dorsale en raison de sa forme. Les nageoires pectorales sont quant à elles, petites.

Le corps est gris foncé ou noir avec quelques taches sur le ventre. Sa surface peut comporter des marques rectilignes et de nombreuses cicatrices, dues aux combats entre les mâles ou avec des calmars géants. Contrairement à la peau lisse de la plupart des grandes baleines, la peau du dos est habituellement noueuse et peut être comparée à celle d’un pruneau. La peau est normalement d’un gris uniforme, mais peut paraître brune en plein soleil. Des individus albinos ont également été signalés. Dans les eaux chaudes, les cachalots muent en permanence, perdant de grands lambeaux de peau souvent consommés par les poissons des alentours et permettant ainsi aux cétacés de se débarrasser de certains de leurs parasites. Cette mue est moins fréquente dans les plus hautes latitudes. Les cachalots peuvent parfois en groupe se frotter les uns contre les autres pour mieux se débarrasser de leur épiderme.

Aller à la rencontre des cétacés en milieu naturel

Crédit photo : CC BY-SA 3.0,

Sources photos :
Cachalots :
Par Gabriel BarathieuCC BY-SA 2.0,
Aire de répartition : CC BY-SA 3.0,
Antibes : Observation de dauphins sur le bord de la côte
Pour bien commencer la semaine : Savez-vous quelles espèces de cétacés on peut rencontrer sur le littoral français ?

Laisser un commentaire