Un documentaire sur les orques déclenche une enquête fédérale aux Etats-Unis

Dans un communiqué datant du 23 juin, la compagnie SeaWorld a annoncé faire l’objet de deux enquêtes fédérales suite aux révélations du documentaire Blackfish sur les orques en captivité.

SeaWorld affirme “coopérer” avec la justice 

Les enquêtes sont menées par deux institutions fédérales différentes : le département de la justice et la Security and Exchange Commission (SEC). Elles concernent uniquement le parc d’attractions basé à Orlando (Floride), l’un des trois parcs aquatiques détenus par SeaWorld aux Etats-Unis.

Dans son communiqué, SeaWorld explique avoir créé une commission chargée de répondre aux besoins de l’enquête. La compagnie assure avoir “coopéré avec les institutions fédérales dans le cadre de ces enquêtes” et avoir “l‘intention de continuer, quelles que soient les requêtes du gouvernement”.

Un documentaire sur les orques en captivité

Réalisé par Gabriella Cowperthwaite et produit par CNN, le documentaire sorti en 2013 dénonce les conditions de captivité dans les parcs d’attractions aquatiques. Il suit le sort de Tilikum, une orque mâle détenue par le parc d’Orlando, réputée pour avoir été à l’origine de trois décès dont celui de son entraîneuse. Capturé très jeune, Tilikum a enchaîné les performances aquatiques jusqu’à sa mort en 2017, et ce malgré des conditions physiques (et psychologiques) apparemment critiques.

L’effet Blackfish n’a pas tardé à se faire ressentir par SeaWorld. Suite à la sortie du film, plusieurs associations pour la défense des droits des animaux ont organisé des campagnes de sensibilisation. L’association People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) a dénoncé la maltraitance des cétacés condamnés à vivre dans des bassins fermés ainsi que l’importante réduction de leur espérance de vie.

Le parc a d’abord démenti la véracité du documentaire en l’accusant de “propagande émotionnelle“. Suite à sa publication, les revenus de SeaWorld auraient chuté de 84% selon une révélation du Times en 2015. La même année, la compagnie a annoncé qu’elle comptait modifier la nature des spectacles avec les orques afin de proposer une expérience plus “informative et qui se déroulera dans un environnement plus naturel“. Une résolution qui ne concerne toutefois qu’un seul des parcs SeaWorld aux Etats-Unis.

Source : Les inROCKS – Publié le 26 Juin 2017
📺 "Les bélugas et leur marchandisation" ("Born to be free") sur Arte, le mardi 18 juillet à 20H50... !
[ 📺 Le documentaire du dimanche : « Inside the tanks » ] - vostfr

Laisser un commentaire