📺 Replay « Les bélugas et leur marchandisation » (« Born to be free ») disponible pendant 29 jours !

Vous n’avez malheureusement pas pu assister à la diffusion TV du documentaire « Les bélugas et leur marchandisation » sur Arte ?

Soufflez, le replay en ligne est disponible pendant encore 29 jours (OUF.. !)

Pour voir le replay (et pour le partager) c’est par ici :

ARTE

Vous l’avez-vu et vous souhaitez échanger autour ? Rejoignez l’événement :

Facebook

Rappel de l’événement : 

Après avoir diffusé, à plusieurs reprises, le documentaire choc « Blackfish, l’orque tueuse », Arte s’apprête à lever le voile sur la réalité cachée de l’exploitation des bélugas dans les delphinariums.

L’équipe de Réseau-Cétacés adresse, une nouvelle fois, tous ses remerciements à Arte et vous invite à visionner le programme le mardi 18 juillet à 20H30… et à diffuser l’information !

Les bélugas et leur marchandisation. La souffrance pour seul avenir.

Une plongée dans les coulisses sordides du commerce mondial des bélugas. Au fil de cette enquête, on découvre les méthodes impitoyables employées pour capturer les cétacés, et les conséquences des mauvais traitements qui leur sont infligés tout au long de leur détention.

Les trois journalistes et plongeuses russes Gaya, Tanya et Julia ont une passion commune : nager en apnée aux côtés de baleines et de dauphins en liberté. Émues par une lettre ouverte adressée par Kim Basinger au président Vladimir Poutine condamnant l’importation de bélugas vivants aux États-Unis, toutes trois décident de se pencher sur la question controversée du commerce international des cétacés.

Au fil de leur enquête, elles dévoilent les coulisses sordides d’un marché lucratif, à mille lieues de ce qui est montré au public lors des spectacles aquatiques. Des images inédites exposent les impitoyables méthodes employées pour capturer les animaux, et les conséquences des mauvais traitements qui leur sont infligés tout au long de leur détention. Anciens trafiquants de cétacés, scientifiques et employés de delphinariums prennent la parole, démontrant l’urgence de considérer les bélugas comme des individus dotés de droits et non comme de simples marchandises.

Source : arte.tv 
[ 🇬🇧 Traduction ] Corée du Sud : Deux dauphins libérés après 20 ans de captivité !
“Blackfish”, la bête noire des parcs aquatiques

Laisser un commentaire