Madagascar : les habitants sensibilisés à l’observation des baleines

Un défilé de baleines à Madagascar. Parties de l’Antarctique, les baleines ont parcouru 5 000 km pour venir se reproduire ou mettre bas dans les eaux chaudes tropicales. Une migration qui a lieu pendant l’hiver austral. Dans les années 80, l’espèce était en voie de disparition, mais depuis l’océan Indien est devenu un sanctuaire pour les grands cétacés et la population de baleines à bosse augmente chaque année. On en compte aujourd’hui 80 000. A Mangily, village à 30 km de Tuléar, dans le sud-ouest de Madagascar la saison des baleines à bosse bat son plein.

A la sortie du lagon, une fois la barrière de corail franchie, la recherche des souffles de baleines commence. C’est à ces expirations d’air chaud que les marins repèrent ces géants des mers. Observation d’une nageoire caudale, d’une bosse ou d’un saut pour les plus chanceux.

Jean-Pierre Roche organise des sorties d’observation de baleines à bosse, mais aussi des sessions de sensibilisation dans le village de Mangily :

« La partie éducation, elle va se faire auprès de la population locale pour les enfants. Elle va se faire au niveau des autorités locales, que les autorités soient au courant qu’il y a des baleines, que c’est un trésor fantastique pour Madagascar, que c’est présent dans leur région. C’est surtout sur ces deux populations-là qu’il y a une éducation. »

Pour les pêcheurs Vezo, l’ethnie qui peuple la côte sud-ouest de Madagascar, la rencontre avec ces mammifères marins gigantesques est souvent inquiétante.

« Les Vezo ne s’approchent pas des baleines, mais les baleines s’approchent auprès des pêcheurs. Les pêcheurs ont peur, elles sont grosses, mais les pirogues sont petites, 5 m de long seulement. Alors on reste tranquille sur les bateaux, on regarde autour de nous parce que les baleines sont hautes, elles peuvent casser les bateaux et nous faire tomber à l’eau. La baleine en malgache veut dire : monstre de la mer », explique Daniel, un pêcheur Vezo.

Adultes, les baleines à bosse mesurent jusqu’à 15 mètres et peuvent peser jusqu’à 30 tonnes.

Source : RFI Afrique – Publié le 31 Juillet 2017
Les grands dauphins, une espèce de plus en plus présente sur la côte marseillaise
Ils partent observer la migration des sardines et tombent sur… une baleine de 40 tonnes : elle leur a offert un spectacle magnifique (vidéo)