Polynésie : Tamatoa Gillot croise une rarissime baleine à bosse blanche

On l’appelle « l’extraterrestre » ou « l’électron libre »… Tamatoa Gillot, sportif reconnu pour ses escapades hors du commun en kitesurf, a été le témoin d’une rencontre surprenante, celle d’une baleine à bosse blanche, un animal très rare dont trois spécimens seulement auraient été observés ces 25 dernières années, notamment au large de la côte orientale australienne.

Une baleine baptisée depuis « Migaloo » qui, en aborigène veut dire « le Blanc ».

S’agit-il là de Migaloo ou d’un cousin de cette baleine observée en 1991, difficile de le dire. Tamatoa a croisé « sa » baleine blanche mardi, en milieu de journée alors qu’il naviguait avec son kite au large de la côte nord de Moorea. Une rencontre qui a capté l’esprit vigilant du kiter qui, bien qu’il ne l’ait pas vue sortir de l’eau, a pu être immortalisée par une Go-pro installée sur son matériel ; le cétacé albinos, sous l’eau à quelques mètres de la surface laissant apparaître une large forme blanche.

Le cétacé, imposant par sa taille, semblait au repos, comme « flottant entre deux eaux ». Voici ce que déclarait à son retour d’expédition, Tamatoa à La Dépêche :

« Je suis passé à moins de 5 mètres. Elle n’est pas sortie de l’eau mais nageait à deux ou trois mètres sous la surface. Je la distinguais nettement, particulièrement sa queue blanche dont j’étais le plus proche ! Et tout son corps blanc étincelant reflétait le soleil sous l’eau. Elle a tourné lentement vers la droite, en direction opposée à ma marche ! Elle n’était pas énorme mais moyenne ! »

« J’ai fait demi-tour, je la voyais encore mais elle était déjà assez loin, elle a soufflé et a disparu sous l’eau. Pourtant je ne l’ai pas vue sonder. La rencontre a été brève et intense. En m’approchant je n’en croyais pas mes yeux je pensais avoir affaire à une orque mais lorsque je suis arrivé tout près c’était bien une baleine toute blanche… »

Les photos de Tamatoa ne cessent de passer en boucle sur le net avec des commentaires des plus élogieux adressés au « photographe kiter » qui est déjà connu pour ses escapades en tandem avec, entre autres, des personnes handicapés physiques. Et voici maintenant Tamatoa Gillot, le capteur d’images « nature et exploit ».

Source : La dépêche de Tahiti – Publié le 07 Septembre 2017
Le programme Remmoa va observer la faune marine des Antilles et de la Guyane
Vidéo : une baleine à bosse saute juste devant un plongeur !

Laisser un commentaire