Var : la préfecture maritime demande une enquête après l’échouage d’une dizaine de dauphins

Depuis trois semaines, une dizaine de dauphins échoués ont été retrouvés sur les plages varoises, entre le Cap Sicié et les îles d’Hyères, selon le préfet maritime de la Méditerranée.

Il s’agit d’un « phénomène inhabituel ». Afin de déterminer les causes de l’échouage d’une dizaine de dauphins blessés au cours des dernières semaines dans le Var, la préfecture maritime de Méditerranée a demandé l’ouverture d’une enquête, a-t-elle annoncé lundi 9 octobre.

« Une dizaine de dauphins échoués ont été retrouvés sur les plages varoises depuis trois semaines entre le Cap Sicié et les îles d’Hyères, note-t-elle. Au vu des premières constatations faisant état de blessures sur ces animaux, le préfet maritime de la Méditerranée a demandé l’ouverture d’une enquête au groupement de gendarmerie maritime afin de déterminer les causes pouvant expliquer cette mortalité. «  La préfecture a donné des instructions pour renforcer la surveillance dans la zone concernée.

« Pas de recrudescence des décès »

Selon Murielle Oriol, chargée de mission à l’association SOS Grand Bleu et membre du Réseau National des Echouages (RNE), interrogée par Var Matin,

« Il n’y a pas de recrudescence des décès. En moyenne, 80 cétacés (dauphins, baleines et cachalots) sont retrouvés morts chaque année sur les côtes méditerranéennes françaises, entre Perpignan et Menton en passant par la Corse. » 

Au sujet des blessures qui ont pu provoquer l’échouage de ces dauphins, la spécialiste confirme qu’« une grosse partie [des cétacés retrouvés sur les côtes] décède à la suite de collisions avec de gros navires ». Toujours dans Var Matin, elle pointe également « la pollution et les déchets ».

« L’an dernier, un grand dauphin avait été retrouvé au large de Saint-Jean-Cap-Ferrat. Nous avions découvert dans son estomac un morceau de plastique et un filet de pêche. »

La préfecture maritime rappelle qu' »en cas de découverte fortuite d’un cétacé échoué, il faut éviter tout contact direct avec l’animal (risque sanitaire), prendre des photos et relever le point précis d’échouage, avant de contacter le Réseau National d’Echouage qui fera le relais vers les autorités compétentes. »

Source : France TV Info – Publié le 09 Octobre 2017
Image de une : Pixabay

Pour rappel : 

Que faire en cas d’échouage d’un cétacé ?

 

Hérault : Un dauphin échoué sur une plage de l'Hérault
Sibérie : Quand 150 ours polaires s’attaquent à la carcasse d’une baleine

Laisser un commentaire