Vidéo : à l’instar des serpents, les baleines boréales muent

Des chercheurs nord-américains ont étudié la mue de plusieurs baleines boréales au large des côtes canadiennes.

S’il est connu que les lions de mer ou encore les phoques muent au cours de l’année, ce phénomène cutané est moins étudié chez les cétacés, notamment chez les baleines. Pourtant, certaines espèces qui évoluent dans l’océan Arctique et qui descendent dans les eaux sub-arctiques durant l’été perdent leur épiderme au moins une fois dans l’année. C’est le cas des baleines boréales (Balaena mysticetus) qui pendant la saison chaude s’approchent des côtes et entrent notamment dans la Baie de Cumberland, à l’est du Canada. Soumises à de profonds changements environnementaux au cours de l’année, ces baleines changent littéralement de peau.

Une mue facilitée par un gommage de la peau

Des chercheurs nord-américains ont étudié ce phénomène en collectant des échantillons d’épiderme et en utilisant un drone. Ce dernier a permis aux scientifiques de survoler plus de 80 spécimens dans les eaux canadiennes et ainsi de déterminer la proportion de baleines boréales en train de muer et l’avancement du processus. Selon les résultats publiés le 22 novembre 2017 dans la revue PlosOne, toutes les baleines muent quels que soient l’âge ou le sexe. Grâce aux images aériennes, les chercheurs ont également pu visualiser un comportement particulièrement intéressant : lors de la mue, les cétacés s’approchent des rochers proches des côtes et s’y frottent afin d’accélérer le processus. Les scientifiques parlent alors ‘d’activité d’exfoliation’ : à la manière de certaines personnes, les baleines boréales effectuent un gommage de leur épiderme afin de retirer les cellules mortes.

Par ailleurs, une mue dans des eaux peu profondes et chaudes est l’idéal car la température élevée facilite le processus métabolique qui conduit à la formation de l’épiderme. En outre, la chaleur augmente le flux sanguin ce qui favorise le transport des hormones et des nutriments dans l’organisme. Ces composés chimiques stimulent eux-aussi la prolifération des cellules cutanées.

Un phénomène qui pose encore des questions

Les chercheurs n’ont cependant pas répondu à toutes les questions concernant ce phénomène. Pourquoi les baleines boréales muent ? Pour les spécialistes, il est possible que ce processus soit un moyen pour les cétacés de se débarrasser des ectoparasites ou encore d’éliminer un épiderme abîmé par la lumière du jour, ces animaux pouvant souffrir de coups de soleil. Les scientifiques souhaitent également découvrir, grâce à de futures recherches, si la mue est plus prononcée en été que pendant la saison froide. Ainsi, le rôle de notre astre dans ce phénomène pourra être confirmé, ou non.

 

Source : Sciences et Avenir – Publié le 05/12/2017
Source vidéo : Youtube
Séduction : Les dauphins mâles offrent des cadeaux
Un dauphin vieux de 30 millions d'années découvert aux Etats-Unis

Laisser un commentaire