S'informer

S'engager

Archives

Réseau Cétacés

Soutenez Réseau Cétacés
sur MonExTel.com
RC a rejoint la coalition OCEAN2012

Statistiques

  • S'informer - 2796
  • S'engager - 51
  • Commentaires - 619
  • Trackbacks - 819


Cinq communes du littoral veulent protéger les cétacés !

Le sanctuaire Pelagos, créé en 1999 en Méditerranée, vient de recevoir le soutien de Mandelieu, Saint-Laurent-du-Var, Villefranche, Beaulieu et Eze.

Cinq communes des Alpes-Maritimes riveraines de la Méditerranée, Mandelieu-La Napoule, Saint-Laurent-du-Var, Villefranche-sur-Mer, Beaulieu et èze ont adhéré à la charte de partenariat destinée à assurer la protection des mammifères marins du sanctuaire Pelagos.

Un signe fort, marquant une volonté conjointe d’assurer la pérennité des cétacés qui habitent la Grande bleue dans ce sanctuaire créé en 1999 par un accord tripartite entre la France, l’Italie et Monaco. Son périmètre couvre un bon quart de la Méditerranée occidentale nord-ouest et englobe la totalité de nos eaux, jusqu’au nord de la Sardaigne, et s’étend sur les eaux territoriales italiennes et monégasques.

Le vice-amiral Yann Tainguy, préfet maritime de la Méditerranée, était présent à cette occasion, dans la citadelle de Villefranche-sur-Mer, où le maire, Gérard Grosgogeat, représentant le député-maire Christian Estrosi, a accueilli Raymond Floch, sous-préfet de Nice-Montagne, et les représentants des communes signataires*.

 

Dolphin - watching (C) Nestor - Flickr.jpg



« Pavillon haut »

« Il est grand temps d’agir, notamment en pensant aux générations futures », a indiqué le maire de Villefranche en se réjouissant que les communes puissent désormais s’associer à la démarche Pelagos visant à limiter l’impact des activités humaines sur les cétacés. Avant de promettre que le pavillon Pelagos « allait flotter bien haut sur sa ville ».

Le préfet maritime a rappelé que l’implication des communes a été proposée par la France et accepté par ses partenaires : « C’est une très belle initiative qui est tout à fait conforme à la volonté française d’associer tous les acteurs qui sont essentiels au maintien et à la restauration de la biodiversité ».

Le sous-préfet Nice-Montagne a pour sa part souhaité « voir rapidement flotter le pavillon Pelagos sur la totalité des communes littorales des Alpes-Maritimes ».

Que signifie l’adhésion de ces cinq collectivités, qui rejoignent les premiers signataires, dont Nice-Côte-d’Azur et Cannes ? « Nous allons agir sur le terrain, par des actions concrètes de sensibilisation à l’égard des écoliers, mais également des touristes », a précisé Isabelle Palazzoli, conseillère municipale de Villefranche et scientifique à l’Observatoire océanologique, très impliquée dans ce projet.

Les communes s’engagent également à rechercher dans leurs décisions de gestion ou d’aménagement les solutions les moins impactantes pour les mammifères marins. Ceci avec le soutien de l’organisation Pelagos qui apportera assistance et conseil à tous les signataires.

*On notait Roger Roux, maire de Beaulieu ; Stéphane Cherki, maire d’Èze ; Monique Robory-Devaye, première adjointe de Mandelieu ; Marc Lafaurie, adjoint au maire de Saint-Laurent ; Alain Barcelo, responsable du service scientifique du sanctuaire Pelagos, etc. Site du Sanctuaire Pegalos

 

Source : nicematin.com  (14.06.11)

 

Actualité récente en rapport :

Côte d'Azur : un pacte pour laisser en paix les cétacés !  

 

Créé conjointement par la France, l’Italie et Monaco en 1999, le sanctuaire Pelagos couvre un bon quart de la Méditerranée occidentale nord-ouest et englobe la totalité de nos eaux, jusqu’au nord de la Sardaigne et vise à limiter l’impact des activités humaines sur les mammifères marins.

Voir : sanctuaire-pelagos.org    

 

 

Print | publié le jeudi 23 juin 2011 15:01

Commentaires

# Wicked Magic: The way to Project Dark Magic Readily | vpost 05/08/2014 00:00

Wicked Magic: The way to Project Dark Magic Readily | vpost

Comments have been closed on this topic.