The Cove, la baie de la honte – Sortie nationale au cinéma le 30 septembre !

Ancien dresseur des dauphins Flipper devenu activiste, Ric O’Barry, appuyé par une équipe de cinéma et d’autres environnementalistes, entend dénoncer les massacres de dauphins commis en catimini dans la petite baie de Taiji, au Japon.    Site officiel & bande annonce The Cove – LeFilm 

Salles & horaires : AlloCiné : « The Cove, la baie de la Honte » sort aujourd’hui dans les cinémas français ! Réseau-Cétacés se félicite qu’un tel documentaire soit désormais accessible au grand public ; toutefois, pour que ce remarquable documentaire ait l’impact qu’il mérite, il ne faut pas qu’il touche uniquement les « convaincus » ; il faut absolument que les personnes qui ne savent pas encore ce qui se trame chaque année sur le littoral japonais aillent le voir !!! Alors profitez de tous les moyens mis à votre disposition pour relayer cette information (forums, blogs etc…), incitez votre proches, collègues, amis d’amis etc… à aller voir « The Cove, la baie de la Honte » ! Il s’agit là d’une belle opportunité d’alerter l’opinion publique sur un massacre inutile et crapuleux qui se perpétue chaque année avec la complicité active des delphinariums…

  Ames sensibles : « The Cove, la baie de la Honte » est un film cinglant mais non sanglant. En effet, même si quelques images sans équivoque montrent les blessures infligées aux dauphins, le documentaire, tourné à la manière d’un thriller, reste principalement axé sur le travail d’investigation mené par Ric O’Barry et son équipe.  Gagnez vos places pour aller voir « The Cove, la baie de la Honte » : Le Blog sur les Dauphins 

AfficheTheCoveLaBaiedelaHonte3.jpg

Marie, de l’équipe de Réseau-Cétacés, a assisté à la projection en avant-première qui s’est tenue à La Rochelle vendredi dernier : Ce film plonge les spectateurs dans l’envers du décor de Taiji, une ville qui semble paisible et qui semble apprécier les cétacés (fresques, sculptures à l’effigie des dauphins ornent les murs de la ville ; on y aperçoit même des bateaux de whale watching,…). Ric O’Barry et son équipe nous entraînent au cœur de leur lutte sans relâche pour arrêter les massacres de milliers de dauphins qui ont lieu tous les automnes dans des criques isolées de la ville. Nous suivons leurs difficultés et tous les stratagèmes qu’ils sont obligés d’employer pour réussir à tromper les Japonais qui font tout pour cacher les massacres au public. Sans être sanglant, le documentaire, tourné comme un film d’espionnage, est très prenant. Quelques images terribles de dauphins se débattant accrochés aux lances des tueurs témoignent de leurs longues et atroces agonies ainsi que de l’horreur et du stress qu’ils subissent. En plus des images, les commentaires poignants des membres de l’équipe qui assistent aux massacres, et les enregistrements sous-marins des dauphins ne peuvent pas laisser indifférents. De plus, le film lève le voile sur l’implication des delphinariums dans les massacres. Qui pourra encore aller assister à un spectacle de dauphins captifs après avoir visionné ce film ?! Il rappelle également, en s’appuyant sur des résultats scientifiques, la très haute contamination de la viande par du mercure et sa dangerosité pour la santé humaine.

« The Cove » sort le 30 septembre en salle, et a été présenté en avant-première à La Rochelle vendredi dernier en présence de Sea Shepherd et de son capitaine Paul Watson. Nous espérons que vous serez nombreux à aller voir ce film, et merci de faire passer le message ! Voir également l’excellent article concernant l’avant-première parisienne : Le Blog sur les Dauphins 

    Agir :  Save Japan Dolphins

« 23 000 dauphins massacrés… 1 € pour faire la différence !”    Pétition « Help Japan’s Dolphins”  

23 000 dauphins massacrés... 1€ pour faire la différence !
Taiji : la chasse aux dauphins est actuellement en suspend !