Bélugas captifs – Bilan 2009

Il y a dix ans, un nombre réduit de parcs marins possédait des bélugas (Delphinapterus leucas) en captivité. Alors que plusieurs exhibitions de bélugas ont récemment fermé aux États-Unis, notamment au Point Defiance Zoo, au New York Aquarium ou au National Baltimore Aquarium, la tendance est à l’importation de bélugas sauvages en provenance de Russie, en Asie et Europe de l’Est.

Taun_Chau_Island_Resort-Vietnama-Beluga_tank(C)_Webshots_com.jpg

On compte un total de 162 bélugas captifs dans 40 parcs internationaux, situés dans 12 pays. L’Asie compte le plus grand nombre d’établissements fixes exhibant des bélugas, avec 16 parcs dans 6 pays ; au Japon, en Chine, en Thaïlande, à Taïwan, au Bahreïn et au Vietnam. L’Europe, dont la Turquie et la Russie, compte également 16 établissements exhibant des bélugas dont au moins deux delphinariums ambulants. La plus importante population de bélugas captifs se situe en Amérique du Nord avec 74 individus (45,3%), suivie par l’Asie, avec 52 spécimens (32,3%), puis l’Europe avec 36 bélugas captifs (22,4%). La plupart des bélugas des parcs internationaux ont été capturés à l’état sauvage avec 82% de la population captive.

Le Canada détient la plus grande population captive au monde avec 43 bélugas ; soit 37 au Marineland Canada et 6 à l’aquarium de Vancouver. 72 % des bélugas exhibés dans ces établissements ont été capturés dans les eaux canadiennes ou russes. Le Marineland Canada est le premier importateur de bélugas sauvages au monde avec 29 individus achetés aux entrepreneurs russes en 10 ans.

En 2009, on recense la mort d’au moins 50 bélugas captifs nés en captivité ou d’origine sauvage, soit 31% de la population captive actuelle dans le monde.

Bangkok_Dolphinarium-Beluga_(C)Webshots_com.jpg

Pour en savoir plus sur les captures, le commerce, la mortalité des bélugas captifs, les conditions de vie en captivité et la reproduction en bassin :
Télécharger le dossierfichier pdf

Canada : décès de Nala, jeune béluga, à l'Aquarium de Vancouver...
Nouvelles en bref des cétacés captifs - Mai 2010