Nouvelle-Zélande : nouvel échouage de globicéphales…

Les employés du Département de Conservation se sont vus contraints d’euthanasier les derniers survivants d’un groupe de 24 globicéphales échoués à Parengarenga Harbour, sur la pointe nord de Nouvelle-Zélande.

Seuls dix étaient encore vivants lorsque le groupe a été découvert et leur état de faiblesse, tout comme les conditions climatiques et maritimes défavorables, n’ont pas permis de les remettre à l’eau. C) BrendonP_Flickr.jpgLes membres du groupe étaient répartis sur environ 150 mètres de côtes, sur des plages vaseuses et rocheuses entremêlées de la mangrove. D’après les officiers du Département de Conservation, les globicéphales se seraient échoués jeudi 20, après s’être retrouvés prisonniers des eaux peu profondes et boueuses.

Les liens entre les membres du groupe familial des globicéphales sont si forts que si l’un des membres s’échoue parce qu’il est malade ou désorienté, les autres le suivront pour tenter de lui porter secours et s’échoueront à leur tour. Les globicéphales, comme tous les mammifères marins, sont strictement protégés par les lois néo-zélandaises qui ont également banni le maintien en captivité des dauphins.

Source : stuff.co.nz  (21.01.11) 

  

Mammifères marins échoués : des précautions à prendre - Saint-Jean-de-Monts...
Algérie : un cachalot s'échoue sur la plage de Chatt (El Tarf)...