Pourquoi les dauphins voient-ils même quand ils sont « aveugles » ?

GRASSY KEY, Floride (AP) — Dans un lagon des Keys de Floride, Emily Guarino, la dresseuse, fixe sur chaque oeil de Tanner, jeune dauphin mâle, une sorte de ventouse en latex qui l’empêche de voir. « Prêt, Tanner? ».

A ses côtés, son copain Kibby, sur ordre de son dresseur, agite ses nageoires dans l’eau pour dire bonjour, éclaboussant son entourage. « Peux-tu imiter ce que Kibby est en train de faire? », demande Emily Guarino à Tanner. Dans la seconde, le jeune dauphin pourtant aveuglé répète le geste de son compagnon, se guidant au son.

Et ce, parce que les dauphins, imitateurs et communicateurs hors pair, « voient » leur environnement même les yeux fermés. Mais le comment et le pourquoi restent un mystère, un de ceux sur lequel travaille le Centre de recherches de Grassy Key, organisme leader en matière d’études sur les capacités cognitives chez ces mammifères marins.

Selon le docteur Kelly Jaakkola, directrice de ce centre qui compte 22 pensionnaires, les travaux sur l’intelligence des dauphins permettront d’aider à leur protection*.

Difficile en tous cas de savoir exactement par quel moyen Tanner réussit à imiter si bien Kibby. « Les dauphins peuvent écholocaliser par sonar, un peu comme les chauve-souris. Une possibilité est donc qu’il écholocalise cela, et qu’il ‘voie’ le comportement par le son », note le docteur Jaakkola.

L’écholocation est le son émis naturellement par les dauphins ou d’autres animaux pour localiser des objets, le son étant réfléchi par l’obstacle et permettant la navigation.

« Mais il existe une autre possibilité. Peut-être qu’il reconnaît le son caractéristique de ce comportement, comme si je vous demandais de fermer les yeux et que je claquais dans mes mains: vous seriez capable d’imiter le geste en reconnaissant ce bruit caractéristique », ajoute-t-elle.
 
(C) ozkr_Picasaweb.jpgL’étude, qui portait sur trois dauphins avec seul Tanner comme cobaye « aveugle », est publiée dans l »’International Journal of Comparative Psychology ».

Tanner, qui a été entraîné à porter ces deux monocles opaques, savait déjà imiter ses congénères sans avoir les yeux « bandés ». Aveuglé, il a réussi à reproduire presque à chaque fois les actions de Kibby: 19 comportements moteurs et huit comportements vocaux ont été testés -bouger une seule nageoire, bondir, effectuer une pirouette et même craqueter, ce « rire » si caractéristique de ces mammifères marins.

Les résultats n’étonnent pas le docteur Robin W. Baird, chercheur en biologie marine au collectif de recherche de Cascadia Research, à Olympia, Etat de Washington. « Cela prouve qu’ils sont capables de savoir ce qui se passe dans leur environnement sur un plan très différent du niveau uniquement visuel. »

Janet Mann, professeur en biologie et psychologie à l’Université de Georgetown, soulève un bémol: elle note que les auteurs de l’étude n’ont pas pris en compte les « indices kinesthétiques »: « si quelqu’un fait des pirouettes dans l’eau à côté de vous, vous pouvez le sentir au mouvement de l’eau », dit-elle.

Les dauphins, qui ont fasciné les humains depuis l’Antiquité par leur intelligence et leur sens du jeu, sont loin d’avoir révélé tous les mystères de leur nature complexe. Les chercheurs veulent notamment comprendre si les dauphins s’imitent naturellement pour apprendre des choses nouvelles. AP

Source : tempsreel.nouvelobs.com  (20.01.11)  * Aider à la protection des dauphins c’est avant tout ne pas les maintenir en captivité, voir à ce propos : Les cétacés et la captivité… ce que les delphinariums ne vous disent pas…      

Une baleine grise menacée utilise une route de migration inédite...
Les orques mangent du requin et s’y usent les dents !