Le cétacé du mois d’avril : le mésoplodon du Pérou…

Mésoplodon du Pérou

(Mesoplodon peruvianus, Reyes, Mead & Waerebeek 1991)  --C-__NOAA_-.jpgAnglais :Pygmy Beaked Whale Espagnol :Ballena picuda peruana Allemand : Peruanischer Schabelwal Sous-ordre:OdontocetiFamille : ZiphiidaeGenre : MesoplodonEspèce : Une des 14 espèces du genre Mesoplodon. LE SAVIEZ-VOUS ? Le mésoplodon du Pérou, ou mésoplodon pygmée, est l’une des plus petites baleines à bec et l’un des cétacés les plus récemment découverts (1991).  Habitat: Eaux profondes du Pacifique occidental tropical, Golfe de Californie et littoral pacifique sud-américain. L’échouage de spécimens en Nouvelle-Zélande suggère une répartition plus large. Population : Aucune estimation disponible sur la population globale. Identification sur le terrain: Très difficile 1. Taille moyenne, 2. Petit aileron dorsal petit situé très en arrière, 3. Rostre assez long et étroit, mâchoire incurvée.

    Taille : Adulte : 3,7-3,9 mètres – A la naissance : 1,6 mètres. Poids : Plusieurs centaines de kilos. Description: Le plus petit représentant du genre Mesoplodon.Les mâles portent de nombreuses cicatrices. Ils ont le dos noir et le ventre blanc. Les femelles, plus petites, et les juvéniles ont un corps uniformément brun à gris foncé, avec un dégradé plus clair vers la face ventrale, et peu de cicatrices. Tête étroite, melon peu prononcé. Rostre long et étroit, mandibules incurvées, dotées de deux petites dents (mâles). Dorsale, dont la forme rappelle celle des marsouins, située très en arrière du dos. Elle est petite, triangulaire, avec le bord de fuite légèrement concave et la base large. -C-_NOAA-.jpg--C-__NOAA.jpg Régime alimentaire: Poissons, céphalopodes et crustacés de moyennes profondeurs. Comportement : Petits groupes de 2-4 individus. Le comportement est similaire à celui des autres mésoplodons. Très discret en surface et farouche. L’espèce n’a pu être observée qu’a quelques occasions; le reste des connaissances sur le mésoplodon du Pérou provient d’échouages. Plongeur des profondeurs, il passe peu de temps en surface. Reproduction : Peu de données disponibles. Les femelles mettent bas à un seul petit. Statut de conservation: – IUCN : DD : Données insuffisantes (2008) – CITES : Appendice II

    Menaces:

    Pêches : L’espèce est reportée parmi les prises accidentelles des filets de pêche en eaux profondes et au requin, au large du Pérou. < ?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /??>Pollution acoustique : Les puissantes émissions sonores à basse fréquence, notamment générées par les sonars militaires et les opérations sismiques, endommagent l’oreille interne des baleines à bec. L’utilisation du sonar militaire dans certaines zones a été corrélée avec l’échouage de plusieurs individus du genre Mesoplodon et de l’espèce Indopacetus pacificus. Pollution environnementale : Des débris et des sacs plastiques ont été retrouvés dans l’estomac de mésoplodons pygmées et ont causé leur mort par obstruction intestinale ou en supprimant la sensation de faim chez l’animal, qui a alors cessé de s’alimenter. Changement climatique : Les effets du réchauffement climatique sur les océans pourraient avoir un impact sur l’espèce.

      Crédits photo : © NOAA.

    Télécharger la fiche pédagogique fichier pdfMesoplodon_du_Perou.jpg Découvrez les Cétacés des mois précédents ! : Le marsouin de Dall La baleine grise Le grand dauphin Le rorqual de Bryde Le globicéphal tropical

    Le grand cachalot

    Le béluga

    La baleine à bec de Blainville Le Marsouin Aptère L’Inie de Geoffroy Le Céphalorhynque de Commerson La Baleine à bec de Cuvier Le Dauphin de Risso La Baleine Bleue Le Lissodelphis Boréal La Fausse Orque Le Dauphin d’Hector

    Découvrez les autres espèces de cétacés dans le dossier :

    Chaque année, les baleines à bosse mâles chantent toutes le même tube !
    Chercheurs à la dent longue en mer de Baffin...