Un nouveau solitaire en rade de Brest…

Un dauphin solitaire, jusque-là inconnu, évolue actuellement en rade de Brest. Les enfants qui pratiquent la voile au départ du Moulin-Blanc ont eu l’occasion de l’approcher, et même de le toucher, mercredi matin.Portrush- (C) stevelavo_FLickr.jpgPeu farouche, ce spécimen qui s’approche facilement des bateaux n’est pour le moment pas connu du service spécialisé d’Océanopolis. «Nous recevons régulièrement des signalements de dauphins solitaires en rade de Brest, à Ouessant et du côté de la pointe de Penmarc’h», explique Sami Hassani, en charge du secteur des mammifères marins à Océanopolis.

Reconnaissable à sa coupure dans le bas de l’aileron dorsal, le dauphin Randy estrégulièrement observé en mer d’Iroise, à Ouessant et en rade de Brest depuis 2003. Habitué du port de Brest, le facétieux Randy s’aventure d’ailleurs régulièrement en base militaire, se plaçant à l’étrave ou dans le sillage des navires militaires… Jusqu’aux hélices des sous-marins !

En Sud-Finistère, du côté de Penmarc’h et du port de Saint-Guénolé où des plongeurs ont déjà évolué à ses côtés, un autre solitaire avec des marques sur le dos est régulièrement identifié. Il n’a pas encore de petit nom, mais se met très souvent sur le dos devant ses fans.

Jean-Floc’h en Galice !Ce n’est plus le cas du fameux Jean-Floc’h qui a quitté la pointe bretonne depuis plus de deux ans. Le célèbre cétacé, baptisé par les dockers brestois quiavaient l’habitude de le croiser dans le port, aurait été observé, il y a deux ans, dans un port galicien, sa dernière observation dans le nord de l’Espagne remontant à il y a un an et demi. En ce qui concerne le nouveau dauphin fréquentant la rade de Brest, toujours pas de prénom officiel. Même si Wini ou Winy circulent déjà sur les pontons.

Avec précautionRappelons que le comportement de ces grands dauphins solitaires et atypiques est tout àfait imprévisible. Au regard de leur taille et de leur puissance, il est déconseillé de nager àleurs côtés. Certains grands mâles étant particulièrement excités au contact de nageuses. Ils sont également capables de renverser des petites embarcations ou de confisquer les avirons, comme cela s’est déjà produit du côté de Douarnenez. Enfin, les spécialistes rappellent que les caresses ne sont pas toujours sans conséquences, la peau de ces animaux marins pouvant transporter des bactéries et des maladies transmissibles àl’homme.
 Source : letelegramme.com  (18.06.11) Pour plus d’informations concernant les dauphins solitaires et familiers, n’hésitez pas à consulter la rubrique en rapport : Dauphins Ambassadeurs   Important ! Si vous avez/avez eu l’occasion d’observer un dauphin solitaire, merci de remplir la fiche ci-dessous et de la faire suivre à l’équipe de RC :Télécharger la fichefichier pdf

Quelques nouvelles de "Dony/Randy", dauphin Ambassadeur...
Mort du bébé dauphin du Dolphinarium Särkänniemi en Finlande...

Laisser un commentaire