Une baleine qui s’éteint, la promesse d’un festin pour les fonds marins…

La mort d’une baleine est souvent perçue par les hommes comme un appauvrissement de la biodiversité, à tel point qu’on en oublie que, nonobstant la raréfaction du plus gros animal terrestre, cette mort est aussi un processus normal chez les cétacés. Un processus non seulement normal mais aussi bénéfique à plusieurs escients.

Voici une animation réalisée en papercraft qui explique comment la mort d’une baleine et sa décomposition nourrissent l’océan, à l’aide de chiffres surprenants : on apprendra ainsi par exemple que si la durée de vie moyenne d’une baleine oscille entre 50 et 70 ans, cette même baleine sera à même de nourrir une communauté d’organismes vivants aussi longtemps après sa mort : entre 50 et 70 ans !

Source : minutebuzz.com (19.10.11) Whale Fall (after life of a whale) from Sharon Shattuck on Vimeo .

La situation se dégrade pour le cargo échoué en Nouvelle-Zélande...
Résultats du concours photos Réseau-Cétacés !

Laisser un commentaire