Liège : exposition « Quand les baleines se trompent de route »…

Depuis le 17 février, l’Aquarium-Muséum de l’Université de Liège propose une exposition intitulée : « Quand les baleines se trompent de route ». Une exposition qui met à l’honneur la collection de mammifères marins de l’Université mais qui met surtout en exergue le travail des vétérinaires liégeois lorsqu’un cétacé s’échoue sur la côte belge.   Maison de la Science - Aquarium - (C) LE Nelge's photostream - Flickr  Dans cette exposition, vous pourrez apprendre ce que font les scientifiques liégeois avec les restes des cachalots échoués sur nos côtes. Comme celui qui est mort tout récemment sur la plage de Heist à coté de Knokke. Sa carcasse a été confiée à l’Université de Liège. Sonia Wanson, coordinatrice de l’Aquarium: « Le Muséum mandate l’Université de Liège pour pratiquer les autopsies, les prélèvements des échantillons et l’analyse des échantillons ».L’autopsie d’un grand cétacé ne se pratique pas de la même manière que celle d’un chat, d’un chien ou de toute autre animal. Thierry Jauniaux, assistant à la faculté de médecine vétérinaire : « Il faut ouvrir l’animal parce que l’autopsie consiste à essayer de comprendre pourquoi l’animal est mort et donc c’est l’examen des organes internes qui va souvent être très révélateur. Il faut utiliser des gros moyens puisqu’il faut ouvrir l’animal au bulldozer, c’est-à-dire qu’on retire des pans entiers de graisse, de peau et de muscles mais ça pèse 500 kilos donc ce n’est pas quelque chose qu’on va faire à la main ».Depuis ce 17 février et pour un an, le travail des scientifiques chargés d’analyser les carcasses de ces mammifères échoués sera expliqué dans cette exposition à l’Aquarium.
Source :  rtbf.be  (20.02.12) 

Conférence - "Abysses : richesses & fragilité"...
La Conciergerie accueille le «bêtes off» de l'art contemporain...

Laisser un commentaire