Création du parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale…

Le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, premier parc de la façade maritime Manche/mer du Nord et 5ème du genre après ceux de la Mer d’Iroise, de Mayotte, du golfe du Lion, et des Glorieuses (océan Indien) vient d’être officiellement créé par décret publié le 13 décembre au Journal Officiel.

opale_flickr_copyright_benoit_d.jpg

Situé au large de la Seine maritime, de la Somme et du Pas-de-Calais, le nouveau parc naturel marin s’étend au large jusqu’au dispositif de séparation du trafic maritime, il concerne 118 km de côtes et couvre une surface de 2300 km2.

A la rencontre de deux mers, ce secteur constitue un véritable carrefour biologique selon le ministère de l’Environnement qui note que « les sept estuaires (Estuaires de la Bresle, de la Somme, de l’Authie, de la Canche, de la Liane, du Wimereux et de la Slack) et les hauts fonds s’étirant en bancs de sables mobiles au large des côtes favorisent les cycles de vie d’espèces diversifiées et remarquables ».

Le nouveau site protégé recèle plus de 200 espèces animales et végétales : 16 espèces de mammifères marins (marsouin, dauphin, phoque veau-marin, phoque gris), 69 espèces d’oiseaux marins (mouette tridactyle, gravelots), 90 espèces de poissons dont certaines sont exploitées, menacées ou protégées (cabillaud, requin pèlerin, anguille) et 37 espèces de végétaux, dont certaines sont menacées (laminaires et fucus).

Les gestionnaires de ce nouvel espace à haute valeur environnementale et aux enjeux de multiples usages (pêche, trafic maritime, activités de loisirs) auront notamment pour tâche de faire « connaitre le milieu et protéger les écosystèmes et le patrimoine naturel marins » tout en développant « de manière durable les différentes pêches, activités essentielles à l’économie locale » ainsi que « les activités économiques actuelles (le tourisme, les sports et loisirs en mer), ou futures, en restant ouvert à l’innovation et à de nouveaux usages ».

Une coopération « avec les pays voisins pour la protection et la gestion d’un espace marin commun » est également prévue.

La création de trois autres parcs naturels matins est actuellement à l’étude : Gironde et Pertuis, Golfe Normand-Breton et Arcachon.


Source : lefigaro.fr (22.12.12) Source photo : flickr.com 
Actualité récente en rapport :

Le Mozambique crée la plus grande réserve marine d’Afrique ! L’Australie crée la plus grande aire marine protégée au monde ! Paris veut accélérer sur la protection de la biodiversité en haute mer…

Ile de la Réunion - Les plongeurs aident au suivi scientifique de la Réserve marine...
Méditerranée : le triangle des baleines a 10 ans... !