Fait divers du jour : le dauphin qui fait flipper…

Une nageuse a été hospitalisée jeudi dernier après l’attaque d’un dauphin sur la côte ouest de l’Irlande. Or ce dernier, une femelle nommée Dusty, n’en est pas à son premier coup de bec…

800px-Tursiops_monkey_mia_2.jpg

Metronews a fait le tour de l’actualité et vous livre le fait divers du jour…

Avec leur sourire narquois et leur yeux rieurs, on leur donnerait le bon dieu sans confession. Nos vieux amis les dauphins peuvent pourtant s’avérer de dangereuses créatures. Une femme en a fait l’expérience jeudi dernier, blessée à l’abdomen par un spécimen agressif, rapporte CNN.

La victime, qui visitait la région de Westport, dans l’ouest de l’Irlande, a dû être hospitalisée après avoir été éperonnée au ventre par le rostre (bec) du rustre, qui l’a long. Elle a en effet eu affaire à un dauphin de l’espèce des Tursiops, étagement appelés dauphins à gros nez : en somme, un cousin du célèbre Flipper.

Quatre victimes du dauphin en 3 mois

Selon un rapport de l’Irish Whale and Dolphin Ggroup (IWDG), organisme chargé de la préservation des cétacés de l’île, c’est la quatrième victime de ce type d’agression recensée depuis mai, dont certaines ont fini en soins intensifs. Et ce pourrait n’être « que la partie émergée de l’iceberg »… A l’origine de cette série d’incidents, une récidiviste a été identifiée : Dusty. Localisée pour la première fois dans les eaux de la région en 2000, la femelle collectionne les rapports d’incidents depuis 2004. Les médias locaux rapportent même qu’un plongeur l’a accusée d’avoir tenté de le noyer.

Jugeant que c’est assez, l’IWDG a décidé de prendre le taureau par les cornes. Désormais, quand Dusty sera repérée, des drapeaux rouges seront déployés aux alentours pour prévenir les baigneurs.  Une campagne de conseils aux nageurs a par ailleurs été lancée. Sur les affiches, il est recommandé de ne pas tenter de suivre Dusty, ni de l’attraper pour lui faire des câlins. La fougueuse étant aussi chapardeuse, il est en outre conseillé de laisser l’appareil photo sur la plage.

Faudra-t-il tuer Dusty ?

Au-delà de ces consignes élémentaires, l’IWDG rappelle que le dauphin, aussi attendrissant soit-il, reste un animal sauvage. Les incidents impliquant Dusty ne sont donc à mettre sur le compte d’une méchanceté quelconque du mammifère mais plutôt sur la mauvaise perception des nageurs. Ceux-ci peuvent par exemple prendre ses coups de queue comme des manifestations de joie… Non, ça c’est pour le chien : chez le dauphin, c’est un signe d’énervement !

« Si vous vous préoccupez vraiment de Dusty, il ne faut pas nager avec elle ou, si vous le faites, que ce soit au moins avec le respect dû à un dauphin sauvage », conclut l’IWDG. Dans le cas contraire et si les agressions continuent, s’inquiète l’organisme, « il y aura une pression pour déplacer voire détruire le dauphin ». Or Dusty ne mérite pas de si vite finir poussière.
Source : metronews.fr  (31.07.13) Source photo : wikimedia.org  


Voir également
:

Ligne de conduite à tenir en présence d’un dauphin solitaire & familier…

Quelques nouvelles du dauphin solitaire et familier "Dony/Randy", en escapade dans le Morbihan (Bretagne)... !
Dauphin facétieux... !

Laisser un commentaire