Des cadavres de cétacés sur les plages de Gironde…

Ce week-end, deux mammifères marins ont été trouvés gisant sur les plages de Hourtin et de La Teste-de-Buch.

29 01 14.jpg


Samedi sur la plage d’Hourtin, dans le Médoc, un promeneur a fait une découverte bien peu sympathique : un cadavre d’un cétacé en décomposition, probablement un dauphin. L’animal, qui a été ensuite remporté au large par les vagues, présentait une plaie sur le ventre d’environ dix centimètres.

Pour l’heure, rien ne permet d’établir s’il s’agit d’une blessure naturelle ou portée par la main de l’homme contrairement au dauphin retrouvé mort sur la plage du Petit Nice à La Teste-de-Buch, ce week-end également.

L’animal, bien reconnaissable, est mort la queue prise dans les mailles d’un filet de pêche ; n’ayant pu remonter à la surface, il est mort d’asphyxie. Environ 10000 dauphins et marsouins sont tués chaque année à cause des filets de pêche, dans l’Atlantique du Nord-Est.

Les causes de ces échouages sont très diverses. Les captures accidentelles par les pêcheurs sont les premières causes de décès des cétacés retrouvés sur la côte Atlantique. Qu’ils soient tués par l’action de l’homme ou mort naturellement, l’hiver, les courants et les vents forts poussent les cadavres des cétacés vers les rivages, alors que l’été, ils ont tendance à couler vers les fonds marins.

Les dauphins sont aussi victimes des déchets qu’ils ingèrent. Des membres de la Surfrider Fondationont notamment retrouvé des poches plastiques dans les estomacs des cadavres de cétacés. En mars 2013, le cadavre d’un cachalot a été découvert sur une plage d’Andalousie(Espagne) : plus de 17kg de déchets (surtout des plastiques) qui remplissaient l’estomac de l’animal aurait causé sa mort.

Des cétacés s’échouent régulièrement sur la côte de l’Aquitaine. En décembre dernier, à Contis dans les Landes, un cachalot pygmée a été retrouvé sur la plage encore vivant. Après plusieurs tentatives pour le remettre à l’eau, il n’avait pas survécu. Toujours dans les Landes, en janvier 2012, un autre cachalot pygmée s’était échoué. 

Long de 8 à 10 mètres, un cachalot avait également été trouvé par des promeneurs sur la plage de la Pointe, au Cap-Ferret, non loin des premiers blockhaus, en juillet 2012. Les experts du Centre de recherche sur les mammifères marins de La Rochelle avait conclu que sa mort résultait d’une collision avec un navire. Source, capture d’écran & liens complémentaires : sudouest.fr (29.01.14)

Voir également :

Bassin d’Arcachon : un cadavre de dauphin sur la plage

Échouages de cétacés en Nouvelle-Zélande : une histoire sans fin...
Baleines échouées : attention danger... !

Laisser un commentaire