Belgique – Ces filets qui tuent les marsouins…

En 2013, 143 marsouins seraient morts dans des filets maillants sur nos côtes. Des associations de défense montent au créneau, déterminées. 1280px-Phocoena_phocoena 19 08 14.jpg


C’est un constat : en 2013, pas moins de 143 marsouins accidentellement morts ont été rejetés sur les plages belges. Ils n’étaient «que» 81 en 2005 et 41 en 2004.

Ce qui signifie notamment que le nombre de marsouins le long de la côte est plus élevé qu’auparavant. Non pas qu’ils se reproduisent davantage, mais les populations de la mer du Nord se sont déplacées vers le sud en raison des variations climatiques et/ou des changements des écosystèmes dans les grands espaces marins plus au nord. Et selon des relevés réalisés en mars par l’institut royal des sciences naturelles de Belgique, ils seraient environ 14 000 à barboter dans les eaux maritimes belges.

Et la cause des morts accidentelles ? L’association flamande Natuurpunt avait déjà notamment pointé l’usage de filets maillants (ressemblants à des filets de badminton) utilisés par des pêcheurs non professionnels comme principal responsable des décès par noyade des marsouins qui ont le malheur de s’y prendre.

Mais voilà, le marsouin est un animal strictement protégé. «Alors que les filets maillants et emmêlants sont encore utilisés en toute impunité sur nos côtes et ce malgré une directive européenne qui l’interdit», souligne-t-on chez l’organisation de défense Sea Shepherd. Certes, il y a une législation européenne et une autre, fédérale, relative à l’interdiction des filets maillants dérivants en mer et à la protection, entre autres, des marsouins. Certes, le gouvernement flamand a promis une législation interdisant l’usage des filets maillants dans le cadre d’une activité récréative avant 2019. Mais pour plusieurs associations, c’est dès à présent que la législation européenne doit être appliquée et les filets maillants interdits.

Du coup donc, les associations Natuurpunt, Sea Shepherd, BlueShark et Sea First ont donc décidé de lancer ensemble une campagne de sensibilisation. En organisant une série d’activités comme l’ouverture d’une pétition et l’organisation d’une «veillée du souvenir» symbolique le 16 août dès 20 heures sur la digue à Nieuport. Événement au cours duquel les participants « commémoreront tous les mammifères marins victimes des filets maillants ces dernières années. »

Infos sur le site  www.maillesfatales.be Source : lavenir.net (14.08.14) Source photo : wikimedia.org

Bretagne - Un dauphin s'échoue sur une plage de Batz-sur-Mer...
Corse : un dauphin mourant euthanasié sur la plage de Saint-Florent...

Laisser un commentaire