Des touristes sauvent un bébé béluga

Un béluga naissant qui s’était échoué sur une plage de Rivière-du-Loup a été secouru par une famille de Sherbrooke en vacances au Bas-Saint-Laurent.

 

Nicholas Milliard, 15 ans, et ses deux jeunes frères se trouvaient sur la plage, près du chalet familial, jeudi, lorsqu’ils ont aperçu un objet briller au loin. « À première vue, je pensais que c’était un dauphin, mais non, c’était un béluga! », raconte-t-il.

Avec les membres de sa famille, il a arrosé le mammifère naissant pendant plus de quatre heures en attendant l’arrivée d’une équipe du Groupe de recherche et d’expertise sur les mammifères marins (GREMM).

 

Capture d’écran 2016-07-05 à 10.50.02

 

« On avait creusé un trou pour que l’eau s’accumule et que sa peau soit hydratée, explique Nicholas Milliard. Toutes les cinq minutes, on allait lui chercher un seau d’eau. La mer baissait, c’était de plus en plus difficile d’aller chercher de l’eau. »

On est fiers, on se dit qu’on vient juste de sauver une vie, et une vie rare à part çà.

Nicholas Milliard

Malgré un soleil de plomb, qui aurait pu brûler la peau du jeune béluga, l’animal était « en très bonne condition » à l’arrivée de l’équipe du GREMM, affirme Josiane Cabana, porte-parole pour le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins.

 

Relâché parmi ses pairs

L’équipe du GREMM a ensuite relâché le bébé béluga au sein d’un groupe de femelles, près de l’Île-aux-Lièvres, dans l’espoir qu’il soit adopté et allaité par l’une d’entre elles.

 

Capture d’écran 2016-07-05 à 10.50.15

 

Toutefois, lorsque l’équipe du GREMM les a quitté, en soirée, aucune femelle n’avait encore pris en charge le nouveau-né. « On espère que l’issue de l’histoire sera positive, mais pour l’instant c’est impossible de dire quelle est la fin de cette histoire », explique Mme Cabana.

Les chances de réussite de cette intervention-là sont faibles. Par contre, ça vaut tout de même le coup de l’essayer parce qu’elles sont réelles.

Josiane Cabana, porte-parole pour le Réseau québécois d’urgence pour les mammifères marins.

Selon Mme Cabana, ce genre d’opération est rare. Ces 25 dernières années, le Réseau Urgence Mammifères Marins a recensé moins de 10 jeunes bélugas échoués vivants sur les rives du Saint-Laurent. C’est la deuxième fois de son histoire que l’organisme tente une telle relocalisation. « On sait que l’adoption et les soins trans-parentaux ont déjà été observés en aquarium », assure Josiane Cabana.

 

Source : Ici Radio Canada, 02.07.2016

Québec. Aucun signe du béluga orphelin
USA - Une baleine échouée sur une plage de Californie

Laisser un commentaire