Un 13e béluga décédé dans le fleuve Saint-Laurent en 2016

RIVIÈRE-DU-LOUP | La série noire des bélugas nouveau-nés décédés dans le fleuve Saint-Laurent s’est poursuivie en 2016 avec 13 carcasses retrouvées, dont possiblement six bébés.

La population de bélugas était en déclin avant même que ne débute, en 2010, l’augmentation inquiétante de la mortalité chez les bébés.

Avant cette date, on retrouvait très peu de bélugas morts sur les rives du fleuve. Ces dernières années, on parle d’une demi-douzaine par saison. L’année 2016 ne fait pas exception.

Cela n’augurerait rien de bon, parce que chaque nouveau-né qui disparaît est un béluga qui ne se reproduira pas.

« Chaque année qui se poursuit dans cette tendance est une mauvaise nouvelle en soi. Les décès enregistrés cette année maintiennent le niveau d’alerte au plus haut point », résume le directeur du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins, Robert Michaud.

sans-titre

Analyse des carcasses

Sur les 13 carcasses, dont une femelle adulte retrouvée mardi (13/09/2016) à Trois-Pistoles, seulement quatre étaient suffisamment fraîches pour être analysées par le professeur de la Faculté de médecin vétérinaire à l’Université de Montréal, Stéphane Lair.

Ses conclusions seront connues prochainement. Sur les animaux décédés, quatre ont été confirmés comme étant nouveau-nés, deux sont en attente de confirmation.

On considère également dans la statistique de mortalités les deux bébés échoués vivants cet été.

« On se croise les doigts et on continue à croire que c’est un este qui n’est pas désespéré, qui vaut la peine d’être tenté. Mais on considère cela comme des mortalités, car si on n’était pas intervenus, ces animaux-là seraient mort rapidement. »

Dérangement

Comme l’an dernier, les spécialistes examinent les mêmes causes pour expliquer cette tendance lourde, soit l’augmentation de la température de l’eau, le changement d’alimentation, ainsi que le trafic maritime et le dérangement, entre autres.

En 2000, on comptait environ 1000 bélugas dans le fleuve Saint-Laurent, ce nombre serait maintenant de 880, selon les plus récentes données.

BÉLUGAS DÉCÉDÉS AU COURS DES 4 DERNIÈRES ANNÉES :

  • 2013 : 17
  • 2014 : 11
  • 2015 : 14
  • 2016 : 13

CAUSES MORTALITÉ (1982 – 2015)

  • Maladies infectieuses
  • Difficultés lors de l’accouchement
  • Cancer
  • Mortalités néonatales
  • Collision bateau et engin de pêche

Source : Le Journal de Québec – Le 14 Septembre 2016

 

Australie - Une baleine à bosse sauvée d'un filet de pêche
Landes : une baleine s'échoue sur la plage de Lit-et-Mixe

Laisser un commentaire