L’Aquarium de Vancouver accueillera d’autres bélugas malgré des morts mystérieuses

Malgré le décès encore mystérieux de deux bélugas en novembre dernier, à neuf jours d’intervalle, l’Aquarium de Vancouver annonce lundi qu’il planifie en accueillir d’autres.

Après leur décès, le président directeur général de l’Aquarium de Vancouver avait promis qu’aucun nouveau cétacé ne baignerait dans le bassin à béluga tant que la cause du décès de Qila et Aurora ne soit pas déterminée.

Pourtant, lundi, John Nightingale annonçait que l’aquarium irait de l’avant avec la mise sur pied de l’exposition sur l’Arctique canadien, qui inclut la construction d’un nouveau bassin qui contiendra de trois à cinq bélugas d’ici 2019.

Selon John Nightingale, trois changements sont à prévoir dans ce nouveau bassin : les bélugas ne se reproduiront pas, l’objectif principal devra être la recherche et l’exposition prendra fin en 2029, en même temps que l’échéance du bail de l’Aquarium.

En novembre dernier, deux bélugas ont perdu la vie en moins de deux semaines. Ces décès ont ravivé un débat sur la place de la captivité des cétacés à l’Aquarium de Vancouver.

Aurora, âgée de 30 ans, et sa fille, âgée de 21 ans, ont toutes deux montré des signes de maladies, tels que des douleurs abdominales, une perte d’appétit ainsi qu’un état léthargique avant de perdre la vie. Même après l’autopsie, la cause de leur décès demeure un mystère.

Aucune cause de décès déterminée pour l’heure

Aucune cause de décès n’a encore été trouvée, rapporte l’Aquarium lundi.

« Nous n’avons rien trouvé pour le moment qui expliquerait pourquoi ces animaux ont perdu la vie », explique le vétérinaire en chef, Martin Haulena, malgré une enquête de plusieurs mois qui a coûté plus de 100 000 $.

L’enquête poursuit son cours, et l’élément le plus probable lié au décès serait une toxine qui pourrait ne jamais être déterminée, soutient Martin Haulena.

La Commission des parcs de Vancouver, qui gère l’Aquarium de Vancouver par le biais d’une entente, doit soumettre une proposition pour que le public vote lors des prochaines élections municipales de 2018 si l’aquarium peut continuer de garder des cétacés en captivité.

Source : Radio Canada – Publié le 21 Février 2017

Crédit de photo de une : Presse canadienne / Darryl Dyck

Revoir aussi :

Canada – Aurora, la mère du béluga décédé à Vancouver est malade

Mexique : Il reste trente marsouins du Pacifique, et les scientifiques auront du mal à les sauver
Indonésie : Les images choquantes d’un dauphin de cirque transporté dans une caisse avec une simple serviette humide

Laisser un commentaire