Agir pour la sauvegarde des dauphins au Japon… !

Pourquoi ?

Chaque année, au Japon, le gouvernement autorise la capture en mer de plusieurs milliers de petits cétacés… Une majorité des individus capturés est mise à mort – dans un climat de violence extrême – avec la complicité des delphinariums ! Un documentaire, diffusé en France par Luc Besson, intitulé « The Cove, la Baie de la Honte » lève le voile sur ces massacres…

La finalité de ces captures est la consommation alimentaire :

En effet, la viande de cétacé est consommée au Japon, par une minorité cependant. Rappelons, à ce propos, que les eaux côtières japonaises sont excessivement polluées ; par conséquent l’ingestion de viande de cétacé demeure néfaste pour le consommateur en raison du taux de polluants qu’elle contient !

Et l’approvisionnement des delphinariums :

L’industrie de la captivité, en subventionnant largement ces battues, leur permet d’exister. En effet, les chasses à des fins purement alimentaires ne seraient pas rentables. Subventionner les massacres, permet aux delphinariums de sélectionner certains individus afin de les exporter dans le Monde entier.

Ne vous rendez pas complices de ces massacres, boycottez les usines de spectacles à dauphins !

 

Taiji nouvelles photos

 

Comment agir simplement ?

Ne pas se rendre en delphinarium et privilégier le whale-watching (observation des cétacés en milieu naturel). Pas de delphinariums = pas de massacres !

Signer et diffuser la pétition « Les cétacés et la captivité ». Sur simple demande de votre part à sophie@reseaucetaces.org, cette pétition vous sera transmise.

Organiser des projections de « The Cove, la Baie de la Honte » – documentaire oscarisé en 2010, qui dénonce le massacre des dauphins au Japon – avec l’aide et/ou la présence de Réseau-Cétacés.

Contact : sandra@reseaucetaces.org

Ne pas s’équiper en matériel de plongée Scubapro et Sherwood.

Ces deux marques sponsorisent la conférence sur l’industrie de la captivité à Imata (Hong Kong)… Cette même industrie qui finance les massacres de dauphins au Japon pour permettre aux parcs marins de se fournir en dauphins sauvages.

Rejoindre le groupe « Taïji, le monde entier regarde ». En effet, tout au long de l’année Réseau-Cétacés mène ou relaye d’autres actions en rapport avec les massacres de dauphins au Japon, il est donc important de rester informé :

Taïji, le monde entier regarde

Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde. Car, historiquement, c’est toujours de cette façon que le changement s’est produit.” — Margaret Mead.

Télécharger le contenu de cette page au format PDF, en français ou en anglais :

Agir pour les dauphins au Japon

Taking action against the dolphin slaughters in Japan

Photos © Réseau-Cétacés – Ric O’Barry’s Dolphin Project