Ligne de conduite à tenir en présence d’un dauphin solitaire & familier…

Les dauphins solitaires & familiers recherchent, généralement, des zones de fortes activités nautiques et humaines : plages, ports, bases militaires etc… et rivières parfois. 

La cohabitation homme/dauphin n’est donc pas toujours aisée… Au fil des années et des constatations effectuées, nous avons mis en place une liste de conseils destinés aux autorités locales, aux usagers des ports et locaux mais également à destination des visiteurs… afin de faciliter la cohabitation homme/dauphin et de protéger, autant que possible, les dauphins solitaires et familiers et la tranquillité des locaux.

Les conflits naissant de la cohabitation homme/dauphin ont été à l’origine d’une demande de dérogation – émise par des usagers d’un port en 2007 auprès du Ministère de l’Environnement – afin d’abattre le dauphin « Jean-Floc’h »… Cette demande n’a pas abouti mais il est impératif d’anticiper pour qu’une telle requête ne soit pas de nouveau formulée à l’encontre d’un dauphin solitaire et familier. Pour cela, chacun doit se responsabiliser. En premier lieu, nous demandons donc aux visiteurs de se plier aux consignes émises localement et de respecter les arrêtés municipaux déjà existants sur une zone donnée (ceux-ci sont généralement affichés à l’entrée de la zone).

   DSC_5813JPEG.jpg

En l’absence de consignes locales, rappelons certains points importants…

Le principal problème qui menace les dauphins à l’heure actuelle est l’attitude de certains visiteurs lesquels appliquent leur propre « ligne de conduite » et adoptent régulièrement un comportement trop intrusif avec les animaux (tentative de s’accrocher à l’aileron par exemple) et qui n’hésitent pas à braver les interdictions de baignade dans les zones portuaires et mettent, de ce fait, la sécurité des dauphins et la leur en danger du fait du risque de collision avec une embarcation…

La législation française précise :

•  qu’il est strictement défendu de détruire, de poursuivre ou de capturer par quelque procédé que ce soit, même sans intention de le tuer, un dauphin.

•  qu’il est formellement interdit de se baigner dans les ports.

Rappelons également qu’il est important de :

• laisser l’initiative du contact au dauphin,

• stopper tout contact en cas de comportement à connotation agressive (coup de bec, coup de nageoire) ou à connotation sexuelle (tentative de frottement) de la part de l’animal,

•  ne pas lui donner à manger,

•  respecter la tranquillité des locaux (ne pas encombrer les rivages avec du matériel de plongée, ne pas parquer son véhicule sur les emplacements réservés etc…).

Consignes à destination des plaisanciers :

•  Les dauphins ont pour habitude de venir se positionner au niveau des hélices des bateaux. Afin d’éviter tout risque de blessure, il est important de veiller à conserver une allure constante et de ne pas faire de manœuvres brusques.

Consignes particulières à respecter en présence du dauphin « Jean-Floc’h » :

Celui-ci semble apprécier les interactions impliquant du matériel maritime (hélices, safrans, godilles etc…). Il a été rapporté que le dauphin a dégradé du matériel sur certaines embarcations, dérobé des godilles et fait dévier de petites embarcations de leur chemin… Il est donc important que « Jean-Floc’h » puisse se défaire de son attirance pour ce type de matériel ; pour cela, nous vous demandons de veiller à ne pas inciter l’animal à interagir à proximité des bateaux et à stopper l’interaction s’il devait approcher d’une hélice ou de tout autre élément de navigation et d’être particulièrement vigilant lors du maniement de la godille.

 

Jean-Floc h Brézellec Paques 2006 (SG) 2.JPG