Les cétacés des mers européennes ont besoin d’une meilleure protection !

Réseau-Cétacés se joint à la Whale and Dolphin Conservation Society (WDCS) et à la Dolphin Connection, pour exiger la mise à jour des programmes de protection des cétacés de la mer Baltique, d’Irlande et du Nord et de l’Atlantique Nord-Est.

Les participants à l’Accord sur la Conservation des petits cétacés de la mer Baltique, de l’Atlantique Nord-Est et des mers irlandaises et du Nord (ASCOBANS) [Agreement on the Conservation of the Small Cetaceans of the Baltic, North East Atlantic, Irish and North Seas], se réuniront à Bonn, en Allemagne, du 16 au 18 septembre.

Les cétacés ont besoin d’une meilleure protection et de l’application efficace des plans de conservation dans les eaux européennes. Bien qu’en 2000, un engagement pour la protection des dauphins contre la pêche industrielle ait été pris, il n’a toujours pas été appliqué convenablement en 2009. Il visait à réduire à 1% la prise accidentelle de petits cétacés par l’industrie de la pêche. Certaines populations en déclin sont aujourd’hui sérieusement menacées, comme la seule espèce de cétacé de la mer Baltique, le marsouin commun (Phocoena phocoena). Les échouages sont en hausse dans la partie occidentale de la Baltique, et l’usage des filets maillants par le Danemark provoque la mort de plusieurs milliers de marsouins chaque année.

Dead_porpoise_harbour_(C)Webshots_com.jpg

Cette action vise à informer les dirigeants, dont Jean Louis Borloo, Ministre de l’Ecologie de l’Energie du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire, des menaces toujours existantes et futures sur les populations européennes de petits cétacés, soit : les captures accidentelles dans le matériel de pêche, l’épuisement des ressources alimentaires dû à la pêche intensive, les impacts du changement climatique, et la pollution acoustique et environnementale.

Les dirigeants devront agir et appuyer les initiatives qui contribueront à :

– La mise à jour et à l’application des plans de conservation existants ;
– Limiter la pollution acoustique et la production de sons ;
– Éliminer les prises accidentelles dans les filets et les implications qui y sont liées en matière de bien-être animal ;
– Soutenir et mettre en place des plans de conservation spécifiques aux espèces ;
– Étendre les compétences de l’ASCOBANS à tous les cétacés.

Participez à la protection des Cétacés des mers européennes en faisant suivre un courrier de sensibilisation aux autorités ! Sur le site WDCS, vous trouverez un courrier pré-rédigé : en quelques clics celui-ci sera envoyé, de votre part, aux autorités compétentes.

Cliquer ici pour accéder au courrier.

Source : WDCS

3 millions de dollars de subventions de la NOAA pour protéger les baleines !
23 000 dauphins massacrés... 1€ pour faire la différence !

Laisser un commentaire