Un dauphin retrouvé mort dans le port de Sète…

Un grand dauphin mort, appartenant à l’espèce Tursiops truncatus, a été repêché en fin de matinée – le 3 décembre dernier –  dans l’avant-port de Sète, au bout du Môle. L’information a été transmise à l’association montpelliéraine Eco-océan. Un scientifique a été envoyé sur place et s’est livré aux premières constatations.

dolphin---_(C)_FerPer_Flickr.jpg

Les populations sauvages françaises de grands dauphins (Tursiops truncatus) bénéficient d’une protection nationale, européenne et internationale. Les arrêtés suivants visent à assurer la conservation de l’espèce et de son habitat :

a. L’arrêté du 20 octobre 1970 interdit « la destruction, la poursuite, ou la capture, par quelque procédé que ce soit, même sans intention de les tuer, des mammifères marins de la famille des delphinidés, exception faite pour les opérations scientifiques. »
b. L’arrêté du 27 juillet 1995 définit le statut du grand dauphin comme mammifère marin protégé. Il indique « qu’il est interdit, sur tout le territoire national, y compris la zone économique […] la destruction, la mutilation, la capture, l’enlèvement intentionnel, la naturalisation des mammifères marins définis dans l’arrêté (c’est à dire toutes les espèces), ainsi que pour les individus vivants ou morts, leur transport, leur colportage, leur utilisation, mise en vente ou achat. »

Les causes de la mort du cétacé adulte de 2,50 mètres peuvent être variées : naturelle, maladie, ou accidentelle. Les scientifiques pourront déterminer son âge et les causes de sa mort grâce à l’autopsie.

Posez-nous vos questions sur les dauphins en envoyant un mail à info@reseaucetaces.org

Source :  midilibre.com

Un bébé orque s'échoue sur l'île d'Oléron...
Échouage et sauvetage d'un sténo rostré en Floride...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *