Les chants des baleines bleues deviennent plus graves…

D’après une étude publiée dans la revue scientifique Endangered Species Research, les baleines bleues mâles (Balaenoptera musculus), toutes populations confondues, ont baissé d’un ton leur tonalité de chant.

Les effectifs de baleines bleues du Pacifique nord-est, dont la Colombie Britannique, sont en augmentation, et leurs chants ont baissé de 31% entre 1963 et 2008. Ces premiers changements ont été observés il y a environ huit ans lorsque des détecteurs acoustiques ont enregistré des chants de baleines à des fréquences plus graves que d’ordinaire.

Les chercheurs ont comparé les chants de baleines bleues dans différentes régions, dans l’océan indien et dans l’Atlantique nord, mais la cause de ces changements reste inconnue. Une des théories avancées par les scientifiques serait qu’en présence d’un plus grand nombre de baleines depuis la fin de la chasse baleinière en 1966, les mâles n’ont plus besoin de chanter aussi fort pour être entendus par les femelles. Cependant, John Calambokidis, un spécialiste des baleines bleues, émet des doutes sur le fait que les effectifs soient suffisamment nombreux pour pouvoir assister à un tel phénomène. Au large des côtes nord-américaines et de la Colombie Britannique, la population a montré une légère augmentation, passant de 2000 dans les années 1980, à 2500 aujourd’hui. L’espèce est toujours considérée comme menacée : en effet, la population mondiale est estimée à environ 10 000 individus, alors que la population était de 300 000 individus avant la chasse baleinière industrielle.

D’après une seconde théorie, les femelles trouveraient les chants graves plus attractifs, ce qui encourageraient les mâles à opter pour des tonalités plus profondes afin d’obtenir leurs faveurs.

whale_---------(C)_Fondation_Nicolas_Hulot_Flickr.jpg

Source :  canada.com

L'acidification des océans menace les baleines et les dauphins...
Le cétacé du mois de décembre : la Fausse Orque...

Laisser un commentaire