Whale-watching à La Réunion – Bilan de la saison 2009…

Le bilan saisonnier d’observation de la migration des baleines à bosse dans les eaux réunionnaises est plutôt bon. Tel est, avec 82 nouveaux individus répertoriés, le constat établi par l’association Globice.

Les baleines à bosse aiment La Réunion !

À l’image de l’année 2008, les observations se sont multipliées sur l’ensemble des côtes de l’île et ce, bien que la saison a semblé « moins spectaculaire que la précédente », souligne l’association Globice, qui depuis 2001 mène sur la méthode de la photo identification un programme d’étude spécifique sur cette espèce migratrice.

À l’heure où les baleines ont entamé le voyage retour de leur migration, l’association Globice établit le bilan de sa saison d’observations.

Des sorties spécifiques, plus de cent, ont permis de cumuler pas moins de 500 heures d’observation et collecte de données. À ce titre, Globice a identifié 82 baleines d’après leur nageoire caudale contre 83 l’année passée. Les secteurs Nord-Ouest et Sud ont été prospectés de Saint-Joseph à Saint-André. Sur cette zone, 190 observations de une à sept baleines ont été réalisées dont 70 % de baleines accompagnées de leur baleineau.

Selon Globice, l’analyse des données, et surtout le comparatif entre le nombre d’observations et celui des sorties, tend à démontrer une très légère baisse de fréquentation des baleines à La Réunion. Plus important, aucune des 82 baleines identifiées cette année n’avait déjà été observée en 2008 ou les années précédentes. Les baleines à bosse aiment La Réunion et se passent le mot.

whale-watching_(C)_centophobia_Flickr.jpg

Une baleine « étrangère » fait son apparition.

Elles s’éparpillent en revanche dans une très vaste zone sans pour autant choisir régulièrement la même destination.

Aujourd’hui, l’album de famille de Globice compte pas moins de 207 individus observés dans les eaux réunionnaises. Parmi ces baleines à bosse, une « étrangère », une baleine franche australe accompagnée de son baleineau, plus commune le long des côtes sud-africaines que réunionnaises, observée à huit reprises entre les mois de juillet et septembre.

Au final, une année plutôt satisfaisante qui confirme La Réunion terre de baleines. Source :  lequotidien.re

L'apprentissage de la chasse au phoque chez les orques de l'Antarctique...
Whale Watching en Nouvelle-Angleterre (U.S.A.) : pas d'impact négatif sur les baleines !