Mei Mei, le cachalot pygmée, retrouve le grand large…

Un cachalot pygmée (Kogia breviceps) qui avait été sauvé par le Centre de sauvetage des cétacés de Tainan après avoir été aperçu en difficulté sur la côte ouest, dans le district de Kaohsiung, en janvier dernier, a retrouvé l’océan hier. Baptisé Mei Mei (« petite soeur » en chinois), le petit mammifère marin a été équipé d’un émetteur satellite.

Kogia breviceps (C) NOAA-.jpg

C’est une satisfaction pour les vétérinaires et bénévoles qui se sont occupés du cachalot que d’être parvenus à le garder en vie et à lui rendre la liberté. C’est en effet le premier cétacé que le centre restitue ainsi à son milieu naturel, sur les 13 qu’il a tenté de sauver au cours des dix dernières années.

Wang Chien-ping, un professeur du département de Biologie de l’Université nationale Cheng Kung, à Kaohsiung, bénévole au centre, a raconté que Mei Mei n’a pas hésité à sauter à l’eau depuis le bateau qui le ramenait au large, malgré les deux mois passés en captivité au contact des humains qui l’ont soigné.

Le centre espère que l’émetteur qu’il a emporté avec lui permettra d’en savoir un peu plus sur un animal craintif dont les habitudes sont encore assez mal connues.

Source : taiwaninfo.nat.gov.tw

Sète : un dauphin s'échoue sur le brise-lames...
Marseille : un dauphin mort échoue à l'Abri-côtié...

Laisser un commentaire