Tilikum : la vidéo de l’accident pourrait être rendue publique et Sea World s’interroge sur le maintien des shows…

Orque tueuse : la vidéo de l’attaque pourrait être rendue publique…

Les images d’une orque attaquant et noyant sa dresseuse du parc aquatique Sea World devant un parterre de touristes horrifiés ont été enregistrées par des caméras de surveillance.

La séquence est actuellement aux mains de la police du Comté d’Orange. Une fois l’enquête terminée, les images deviendront publiques, selon la loi de Floride. La famille de Dawn Brancheau, la victime happée le 24 février dernier par une orque de six tonnes, s’oppose à ce que la vidéo soit rendue publique. Cela ne ferait que renforcer son chagrin, a-t-elle fait savoir.

Pour l’heure, aucun enregistrement amateur de l’incident n’a fait surface, alors que sur Internet, les recherches explosent sur le sujet.

L’entourage de la victime pourrait porter l’affaire devant la justice afin que les images du drame ne soient pas divulguées. Sea World et la famille ont consulté un avocat spécialisé dans la protection de la vie privée.

Après avoir annoncé un retour imminent de l’orque tueuse dans le spectacle, Sea World a fait marche arrière et se donne désormais le temps de réfléchir. Une décision sera prise une fois connus les résultats de l’audit sur la sécurité du personnel commandée par le parc aquatique.

Source : lematin.ch (11.03.10)

Tilikum -09_03_08 (C) Muffinman71xx_FLickr.jpg

Et Sea World pourrait reconsidérer sa position de conserver Tilikum pour ses spectacles…

Mardi dernier, le porte-parole de Sea World a informé que le sort de Tilikum, l’orque de six tonnes qui noya sa dresseuse durant un spectacle le mois dernier, n’était pas encore scellé.

Après la tragédie, Sea World expliqua que l’orque, qui avait déjà tué deux fois auparavant, en 1991 et 1999, continuerait à participer aux spectacles. Jim Atchison, président de Sea World Parks & Entertainment, expliqua que le dressage de l’orque et la participation aux spectacles était un composant important de sa santé et des conditions de maintien de l’orque en captivité. Cependant, aucune décision formelle ne sera prise avant que les règles de dressage et de sécurité n’aient été révisées. D’après la compagnie, cet examen sera effectué ce mois-ci, par différents intervenants dont des experts extérieurs à l’industrie des parcs de divertissement et des aquariums.

Tilikum n’a participé à aucun spectacle depuis l’accident. L’Occupational Safety and Health Administration des États-Unis mène également son enquête sur la mort de Dawn Brancheau. « Il est probable que Tilikum réintègre les spectacles, mais il est encore prématuré de l’avancer à ce stade » expliqua le porte-parole de Sea World, Fred Jacobs, mardi dernier.

Tilikum est (considérée comme) la plus dangereuse des 26 orques appartenant à Sea World, et la plus grande orque maintenue en captivité dans le monde. Suite aux attaques précédentes, des protocoles avaient été mis en place spécifiquement pour Tilikum. Ainsi, seuls les dresseurs les plus expérimentés, une dizaine sur 28, étaient autorisés à travailler avec l’orque et aucun n’avait le droit de nager avec lui. Les dresseurs peuvent néanmoins l’approcher sur les plateformes d’échouage. Lorsque l’accident s’est produit, Dawn Brancheau se trouvait sur ce type de plateforme et l’orque la saisit par sa queue de cheval avant de l’emporter sous l’eau. En attendant la fin de l’enquête, les dresseurs n’entrent plus dans l’eau avec les orques. Source : orlandosentinel.com (09.03.10)

Voir les Infoprécédentes :  En pleine représentation, une orque tue sa dresseuse… 

Tilikum ne sera pas isolé…

Réactions suite à la mort de la dresseuse tuée par l’orque Tilikum…

Le décès de Dawn Brancheau relance le débat sur la captivité des orques…

Lettre ouverte à M. BORLOO...
Le décès de Dawn Brancheau relance le débat sur la captivité des orques...

Laisser un commentaire