Japon : « The Cove » menacé par les nationalistes !

TOKYO – Le distributeur japonais du documentaire oscarisé « The Cove, la baie de la honte » a prévenu vendredi que la sortie de ce film dénonçant la chasse au dauphin dans l’archipel faisait l’objet de menaces des nationalistes, et qu’une salle avait dû le retirer de l’affiche. La société Unplugged, distributeur au Japon, a précisé que 26 cinémas avaient prévu de montrer « The Cove » le 26 juin, jour de sa sortie dans l’archipel. Mais une des deux salles de Tokyo a finalement annulé la séance, après avoir subi des pressions de militants nationalistes. Le directeur d’Unplugged, Takeshi Kato, a toutefois assuré que sa société ferait tout pour que ce documentaire soit maintenu ailleurs. « +The Cove+ n’est pas un film anti-japonais. Nous jugeons nécessaire un débat sain à propos du contenu de ce film », a déclaré M. Kato dans un communiqué. Le documentaire fustige la chasse au dauphin pratiquée dans le village de Taiji (centre-ouest), au moyen d’images chocs, souvent prises à la dérobée, notamment le massacre de dauphins dans une crique fermée dont l’eau devient rouge de sang. Il a reçu l’Oscar du meilleur film documentaire à Hollywood en mars.

 

AfficheTheCoveLaBaiedelaHonte3.jpg

 

Cette distinction a provoqué la colère des pêcheurs de Taiji qui ont critiqué  » l’hypocrisie » d’Occidentaux accusés de s’émouvoir pour les cétacés mais de tuer bœufs et cochons dans les abattoirs. Nombre d’habitants du village reprochent en outre au réalisateur du film, Louie Psihoyos, d’avoir ignoré la tradition culturelle de la chasse aux cétacés pratiquée dans la région depuis le 17e siècle. Le documentariste s’est défendu de toute intention anti-japonaise et a expliqué avoir voulu informer les Japonais eux-mêmes sur une pratique méconnue et du danger de la consommation de viande de dauphin, surchargée en mercure. En 2008, des nationalistes japonais avaient manifesté contre la sortie d’un documentaire réalisé par un Chinois et consacré au sanctuaire controversé de Yasukuni, où sont honorés les soldats morts pour le Japon, criminels de guerre inclus. Plusieurs cinémas avaient renoncé à le diffuser après des protestations de nationalistes.

(©AFP /04 juin 2010)

Japon : la censure de «The Cove » fait polémique...
Massacres de dauphins au Japon : le 21 février, mobilisons-nous !