Québec : un petit rorqual s’échoue à l’île d’Orléans…

Une baleine s’est échouée sur le versant sud de l’île d’Orléans, samedi matin, sur un rivage situé près de la côte Saint-Patrice, dans la municipalité de Saint-Laurent.

C’est un citoyen qui habite près de l’endroit où l’animal s’est échoué qui a appelé le 9-1-1 afin de signaler la présence inattendue de cette carcasse. Le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins a ensuite été informé de cette situation.

Cette organisation existe grâce à l’implication de 13 entités privées et gouvernementales, dont Pêches et Océans Canada. Le réseau a comme mandat d’organiser, de coordonner et de mettre en oeuvre des mesures visant à réduire les mortalités accidentelles de mammifères marins, à secourir des mammifères marins en difficulté et à favoriser l’acquisition de connaissances auprès des animaux morts dans les eaux du Saint-Laurent.

Une porte-parole du réseau, Véronik de la Chenelière, a indiqué que les scientifiques de son organisation ont été en mesure d’identifier le mammifère à l’aide de photographies prises par des résidents de Saint-Laurent.

L’animal est un petit rorqual et il fait partie de la même famille des géants des océans que sont les baleines bleues et les baleines à bosses.

Le petit rorqual vit généralement dans les eaux salées du fleuve et du golfe Saint-Laurent, ainsi qu’à l’embouchure de la rivière Saguenay. Il est assez rare d’en voir à la hauteur de Québec, car ces baleines arrêtent généralement leur progression devant la région de Charlevoix.

Dead Minke whale- Cardiff (C) David_nikonvscanon_Flickr.jpg

Animal égaré

« Cette baleine s’était égarée », explique la relationniste.

Mme de la Chenelière ajoute que les scientifiques du réseau pensent que ce mammifère nautique est le même qui a été remarqué par des citoyens à la hauteur de Cap-Rouge le 19 juin dernier. La baleine a ensuite été vue dans le secteur de Repentigny, pour être observée de nouveau le 27 juin dernier, à la hauteur de Saint-Romuald.

Le réseau croit que l’animal est mort après avoir été heurté par un gros bateau. Du moins, c’est l’hypothèse la plus logique pour le moment. L’animal s’est échoué le long du corridor emprunté par tous les gros cargos et bateaux qui naviguent sur le fleuve dans le secteur de l’île d’Orléans.

« Les renseignements que l’on nous avait donné sur cette baleine étaient son parfait état de santé», raconte Mme de la Chenelière. « Les baleines courent ce risque d’être touchées par un bateau quand elles nagent dans ce corridor maritime. »

Selon la relationniste, la baleine était adulte. Le petit rorqual peut mesurer jusqu’à 10 mètres de longueur, mais le mammifère échoué à l’île d’Orléans doit mesurer au maximum cinq mètres, à vue de nez.

Comme aucun représentant du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins n’avait observé la baleine de près, samedi après-midi, Mme de la Chenelière n’était pas en mesure de dire quel était le sexe de l’animal.

Des gens de Pêches et Océans Canada devaient prendre des échantillons sur l’animal samedi soir. Selon Mme de la Chenelière, des employés du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs devraient avoir récupéré la carcasse de l’animal au plus tard au cours de la journée de demain.

Source & photos : cyberpresse.ca (04.07.10)

Corse : un cachalot s'échoue sur le rivage de la Marana...
Danemark : la baleine est morte et va échouer au musée de Copenhague...