Îles Féroé : massacre de milliers de petites baleines et de dauphins !

C’est certainement l’un des massacres d’animaux les plus répugnants de la planète. En comparaison, la corrida ressemble à une gentille opérette.  Chaque année, depuis le IXe siècle, les habitants des îles Féroé massacrent au couteau et à la hache des milliers de globicéphales noirs (petites baleines) et divers dauphins qu’ils rabattent vers leurs fjords au moyen de barques. Pourquoi une telle démarche ? Ces descendants des Vikings disent perpétuer une tradition locale. Ils se justifient aussi en prétendant se procurer de la viande pour leur alimentation.

Les dernières images de ces actions appelées Grind remontaient à 16 ans. Elles montraient une mer de sang avec des gamins gambadant au milieu des cadavres de baleines et de dauphins. Depuis, les Féroïens prenaient garde d’éloigner brutalement tous les photographes des lieux de leurs « exploits » sanguinaires. Jusqu’au 19 juillet dernier ! Ce jour-là, un membre de l’association Sea Shepherd a pu se glisser parmi la foule admirant 236 globicéphales éventrés et égorgés, alignés sur le quai du port de Klaksvik, sur l’île de Bordhoy. Les photos prises par Peter Hammarstedt montrent des cadavres, les entrailles à l’air. On aperçoit de nombreuses femelles gravides, dont les foetus ont été extraits de leur corps.

Ce genre d’actions « traditionnelles » est autorisé par le gouvernement local des Féroé dans vingt et une baies dépendant de dix-sept villages, bien que les globicéphales soient strictement protégés par les conventions internationales. De nombreuses autres associations, dont Sea Sheperd, militent pour l’interdiction de ce type de « massacres ». Reconnu par des Féroïens, Peter Hammarstedt a sauté dans un avion pour quitter l’île.

(c) Eric Christensen_Wikipedia Commons.jpg

Source : lepoint.fr (21.07.10)

Voir aussi : Les massacres de globicéphales aux Iles Féroé… 

Massacres de globicéphales aux Féroé : la vidéo...
Bilan mensuel opération "23 000 dauphins massacrés... 1 € pour faire la différence !"