Le cétacé du mois de septembre – le béluga…

Le béluga
(Delphinapterus leucas, Pallas, 1776)

Beluga (C) Angsar Walk.FLickr.jpg

LE SAVIEZ-VOUS ?
Les vertèbres cervicales du beluga ne sont pas soudées comme celles des autres cétacés, ce qui lui permet de bouger sa tête indépendamment de son corps.

Anglais : Beluga whale
Espagnol : Beluga
Allemand : Weißwal

Sous-ordre : Odontoceti
Famille: Monodontidae
Genre: Delphinapterus
Espèce : Unique espèce du genre Delphinapterus                

Habitat :  Eaux peu profondes de l’océan arctique et des mers adjacentes

Population: Environ 100 000 individus. Un nombre de stocks indépendants a pu être déterminé du à une distribution non homogène et sur les bases de différences morphologiques, de répertoires vocaux et de taux de contaminants selon les zones, et du aux mouvements saisonniers et prévisibles vers les côtes.

Identification sur le terrain:  Facile

1.   Couleur blanche uniforme (adulte)
2.   Crête dorsale sans aileron
3.   Tête ronde avec melon proéminent

Taille
Adulte : 3,5 -5,5 mètres   
A la naissance : 1,6 mètres                           

Poids
Jusqu’à 1500 kg
A la naissance : 80 kg

Description : Cétacé de taille moyenne, corps cylindrique, les mâles, plus robustes, ont une taille 25% supérieure à celle des femelles. Couleur blanche uniforme acquise à 7 ans chez les femelles et 9 ans chez les mâles, absence d’aileron dorsal, nageoires pectorales larges et courtes, en forme de quadrilatère. Zone frontale souple formant un melon très bombé dont le beluga peut moduler la forme.

Régime alimentaire: Calmars, poissons et crustacés selon la région et la saison. Ils peuvent plonger à 300-600 mètres de profondeur et jusqu’à 25 minutes à la recherche de leurs proies.

Comportement : Très grégaire, les groupes, appelés « pods », comprenant jusqu’à 15 individus, peuvent se réunir en congrégations de plusieurs milliers. Ils sont constitués de coalitions femelles-petits ou de mâles qui migrent et chassent ensemble. Les bélugas sont parfois appelés « canaris des mers » à cause de leur vocalisations flutées. Le béluga peut vivre 80 ans.

Reproduction: Maturité sexuelle atteinte à 5 ans chez les femelles et 8 ans chez les mâles. Les femelles mettent bas à un unique petit entre avril et août, selon la population. Les nouveaux-nés sont de couleur grise, puis deviennent bruns à gris-bleu. Les petits restent avec leur mère durant deux ans.

Beluga-1999 (C) Ansgar Walk.jpg

Statut de conservation:

– IUCN : VU : Vulnérable
– CITES : Appendice II
– CMS : Appendice II

Menaces :
 
– Prélèvements : L’espèce est chassée en Russie et au Canada et capturée vivante pour les aquariums. 

– Trafic maritime et pollution acoustique : Liés à des comportements de fuite, à la désintégration des groupes et à de longues plongées.

– Changement climatique : Les modifications de concentration et de localisation des glaces liées au changement climatique sont susceptibles d’altérer la distribution, la répartition et les mouvements migratoires du béluga. Ces changements ont le potentiel d’affecter la nutrition, le succès reproductif, et à long-terme, l’abondance et la structure des stocks de l’espèce.

– Pollution environnementale : Les bélugas du Saint-Laurent, exposés à de fortes concentrations de PCB et de BP, présentent une incidence élevée de cancers, d’ulcères gastriques, d’infections bactériennes, et d’infestations de parasites liée à l’immuno-dépression des individus.

– Destruction de l’habitat lié aux activités humaines : Exploitation du gaz et du pétrole, surpêche, pêche commerciale et développement hydroélectrique.

Captivité : Plus de 160 belugas sont actuellement exhibés par 40 delphinariums dans 12 pays en Europe, Amérique du Nord et Asie. Plus de 80% de la population captive est constituée d’individus capturés en milieu sauvage au Canada et en Russie. Les entrepreneurs russes capturent chaque année de jeunes belugas pour les vendre aux delphinariums en expansion en Europe de l’Est et en Asie. Dans ces pays, les cétacés sont souvent maintenus dans des conditions inadéquates ; des cirques ambulants ou des piscines, avec des espèces qui ne partagent pas leurs exigences en terme de température.

Pour en savoir plus sur les captures, le commerce, la mortalité des bélugas  captifs, les conditions de vie en captivité et la reproduction en bassin :
 

Télécharger le dossier «Bélugas captifs : Bilan 2009 » fichier pdf

 

Référence: Boris Culik (2010) Odontocetes. The toothed whales : « Delphinapterus leucas« . UNEP/CMS Secretariat, Bonn, Germany.         
http://www.cms.int/reports/small_cetaceans/index.htm
Crédits photo – Domaine public – Licence Creative Commons: © Angsar walk.Flickr, © afternoon sunlight.FLickr © Domaine public

Télécharger la fiche pédagogique fichier pdf

Cetace du mois de septembre - Beluga-.jpg

 

Découvrez les Cétacés des mois précédents ! :

La baleine à bec de Blainville

Le Marsouin Aptère

L’Inie de Geoffroy

Le Céphalorhynque de Commerson

La Baleine à bec de Cuvier

Le Dauphin de Risso

La Baleine Bleue

Le Lissodelphis Boréal

La Fausse Orque

Le Dauphin d’Hector

Découvrez les autres espèces de cétacés dans le dossier :

Classification illustrée des cétacés du Monde  

 

 

Nouvelle-Calédonie : l’Opération Cétacé de retour !
Déclin du phytoplancton...