Massacres de dauphins au Japon : premières captures de la saison à Taiji et manifestations devant l’ambassade des Etats-Unis à Tokyo…

Après des tentatives infructueuses essuyées par les pêcheurs hier lors de l’ouverture de la chasse aux dauphins au Japon, les nippons ont réussi à mener un groupe de 10 dauphins vers la baie fermée par un filet, à Taiji, où ils attendent d’être abattus.

Des défenseurs des dauphins prient Obama de faire cesser la pêche nippone

TOKYO – Des défenseurs des animaux ont manifesté jeudi devant l’ambassade des Etats-Unis à Tokyo pour demander au président américain Barack Obama d’exiger du Japon la fin de la pêche aux dauphins.

Richard O’Barry, personnage principal du documentaire « The Cove, la baie de la honte » qui a obtenu un Oscar en début d’année, a remis une pétition à des responsables de l’ambassade, affirmant qu’elle contenait 1,7 million de signatures d’habitants de 150 pays.Le film « The Cove » dénonce la chasse au dauphin pratiquée à Taiji (centre-ouest), au moyen d’images chocs, souvent prises à la dérobée, notamment le massacre de dauphins dans une crique fermée. La pêche au cétacé a repris mercredi dans ce village japonais.« Nous sommes venus demander au président Obama de se mobiliser sur ce problème et de demander au gouvernement japonais d’arrêter ce massacre annuel, brutal et anachronique de dauphins », a déclaré M. O’Barry, ancien entraîneur de mammifères marins pour la célèbre série « Flipper ».Venu au Japon avec quelques dizaines de militants américains, canadiens et australiens, M. O’Barry a expliqué avoir renoncé à une visite à Taiji après avoir reçu des menaces de groupes nationalistes nippons.« La police m’a prévenu que si j’y allais, il y aurait de la violence », a-t-il souligné.
Chaque année, les pêcheurs de Taiji capturent quelque 2.000 dauphins dont certains sont vendus à des parcs d’attraction organisant des spectacles marins, les autres étant tués pour être mangés.

En mars, le gain par « The Cove » de l’Oscar du meilleur documentaire a provoqué la colère de la population de Taiji qui critique « l’hypocrisie » d’Occidentaux accusés de s’émouvoir pour les dauphins mais de massacrer boeufs et cochons dans les abattoirs.

Nombre de résidents du village reprochent en outre au réalisateur du film, Louie Psihoyos, d’avoir ignoré la tradition culturelle de la chasse aux cétacés pratiquée dans la région depuis le 17e siècle.(©AFP / 02 septembre 2010)

Rejoignez l’opération : « 23 000 dauphins massacrés… 1€ pour faire la différence! »  

Japon : la chasse aux dauphins est ouverte...
Les massacres de globicéphales aux Iles Féroé au JT...