Un mammifère français sur dix est menacé !

En pleine année sur la biodiversité, l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) a publié récemment un rapport attestant qu’une espèce de mammifères sur dix est menacée d’extinction en France.

L’UICN avait déjà révélé, en octobre dernier, une liste rouge des espèces de mammifères les plus menacées à l’échelle mondiale. Cette problématique n’est pas uniquement le fait de pays lointains. C’est ce qu’a voulu nous remémorer le comité français de l’UICN en partenariat avec le Muséum d’histoire naturelle. L’organisme a publié une liste concernant exclusivement les espèces françaises de mammifères menacées d’extinction.

Les espèces menacées de plus en plus nombreuses en France

Deux des quatre sous-espèces de bouquetins pyrénéens en ont déjà fait les frais. Après la disparition du Capra pyrenaica ssp. lusitanica au XIXème siècle, c’est au tour du Capra pyrenaica ssp. pyrenaica, de nous quitter à la fin des années 70. Le dernier spécimen a été trouvé sans vie sur le versant espagnol, le crâne brisé par une chute d’arbre, dans un parc naturel conçu justement pour sauvegarder l’espèce. De ce fait, des tentatives de clonage sont en cours. Jusqu’à  la fin des années 30, le phoque moine (Monachus monachus) était introuvable aux abords des côtes françaises. On pouvait l’apercevoir jusqu’aux années 70 en Corse avant qu’il ne disparaisse. Il n’en resterait plus que 600 en Grèce, dans les îles Sporades.

Considérablement chassée autrefois au large des côtes atlantiques françaises, la baleine des basques (Eubalaena glacialis), appelée également baleine franche de l’Atlantique nord, s’est exilée dans des zones plus éloignées. D’après les scientifiques, il n’en resterait pas plus de 300 dans l’océan Atlantique, et peut-être encore moins dans le Pacifique. Elle est l’un des cétacés les plus menacés. Son corps extrêmement riche en huile attire la convoitise des pays chasseurs de baleine. Il n’est pas improbable que le 21ème sciècle soit marqué par son extinction.   Eubalaena_glacialis_with_calf-DP-(C)NOAA.jpg

Sur plus de trente espèces de chauves-souris examinées dans le rapport, quatre sont menacées et sept quasi-menacées d’extinction. La disparition du Rhinolophe de Méhely (Rhinolophus mehelyi) est sérieusement à craindre. L’urbanisation, mais aussi l’épandage souvent excessif de pesticides, sont les principales causes de cette situation.

Les mesures de protection : un espoir important

L’UICN n’oublie cependant pas le succès ou les améliorations constatés par les actions de préservation d’espèces animales, et plus particulièrement de mammifères. Une attention particulière est prêtée au vison d’Europe (Mustela lutreola) ou bien encore au grand hamster (Cricetus cricetus). Des plans de restauration ont été mis en place dans le but de préserver les populations existantes.

Les scientifiques espèrent rencontrer la même réussite encourageante qu’avec la loutre d’Europe (Lutra lutra) et le bouquetin des Alpes (Capra ibex), dont la situation fragile il y a quelque temps s’améliore incontestablement. Le bouquetin, qui s’était presque complètement éteint, repeuple au fur et à mesure ses anciens territoires.

Vous pouvez consulter la Liste rouge des espèces menacées sur le site de l’UICN, qui est régulièrement mise à jour.

Jean-Luc Goudet

Source : durable.com  (27.09.10) 

Golfe du Mexique : l'impact écologique de la marée noire est plus important que prévu...
Votez pour RC jusqu'au 3 octobre et aidez-nous à reporter une cagnotte de 800 € !