Le crachat du dauphin…

L’analyse de l’ADN, comme on la montre dans les séries policières, vient de prendre un nouveau virage : place à l’éprouvette tenue au-dessus du jet d’eau du dauphin!

On sait que lorsqu’il remonte à la surface, le dauphin, comme la baleine, prend une grande respiration et, ce faisant, éjecte une grande quantité d’eau par un orifice situé au-dessus de son crâne. Or, une biologiste australienne s’est aperçu que, comme l’eau en question contient du matériel cellulaire provenant des voies respiratoires, il devrait être possible d’en extraire de l’ADN du dauphin. Une procédure que celui-ci préférerait sûrement à une prise de sang. Pour tester sa théorie, Céline Frère et ses collègues ont travaillé avec des dauphins de l’Aquarium de Baltimore, qui étaient déjà entraînés à « cracher » ce jet d’eau sur commande. Test réussi 5 sur 5 : l’ADN recueilli est d’aussi bonne qualité qu’avec les méthodes traditionnelles. DOlphin-New Zealand (C) Jonnyr1_FLickr.jpgSource : sciencepresse.qc.ca  (28.09.10) 

Le cétacé du mois d'octobre - le grand cachalot...
La pollution sonore affecte la vie marine...