Belgique – Le delphinarium du Boudewijn Seapark fermé : un bébé mort-né !

En pleines vacances scolaires de Toussaint, le delphinarium de Bruges affiche portes closes “pour raisons techniques”… Que s’y est-il passé? Une naissance s’y est très mal passée.

Depuis le 20 octobre, les soigneurs du Boudewijn Seapark se relaient jour et nuit au chevet de Yotta, un des sept dauphins du dernier delphinarium de Belgique. Ce jour-là, la dauphine, elle-même née à Bruges, a accouché d’un petit mort-né. C’était son premier bébé, il aurait cessé de respirer quand l’accouchement s’est déclaré. Yotta (C) photo-depot_com.jpgLe bébé sorti à la main

“ Nous n’avons pas encore les résultats définitifs de l’autopsie menée à l’université de Gand ”, explique Piet de Laender, vétérinaire du delphinarium. Les soigneurs se sont vite rendu compte que le bébé était mort in utero…

La maman en dangerEn mourant, le petit dauphin aurait vraisemblablement libéré des toxines dans le ventre de sa maman qui, depuis, se bat aussi contre la mort. “ Yotta est très faible. Elle nage, mais elle ne s’alimente pas. Elle mobilise toutes les machines du bassin, c’est pour ça que c’est fermé ”, avoue le vétérinaire, qui suivait la grossesse chaque semaine depuis un an. “ Nous la surveillons 24h/24 en relais. Elle a besoin de notre aide ”, ajoute un des soigneurs, visiblement ennuyé d’en parler.
Source : lacapitale.be  (03.11.10) Compléments d’information : Sud Presse – Actualité Belgique « Le delphinarium fermé car un bébé est mort-né » (03.11.10) 
Télécharger l’article fichier pdfAutre article et vidéo, accompagnés de « belles inepties » : Le delphinarium de Bruges fermé pour sauver Yotta le dauphin  (04.11.10)  PRECISIONS NECESSAIRES :

VRAI: le delphinarium perd plusieurs milliers d’euros du fait de sa fermeture en cette semaine de la Toussaint, car il est un établissement de divertissement et de spectacle à but lucratif.

FAUX: le programme européen d’élevage du grand dauphin (Tursiops truncatus), mené par les delphinariums, n’est pas à vocation de « préservation d’espèce en voie d’extinction« . L’espèce n’étant pas reconnue « menacé d’extinction » par l’IUCN ou la CITES. Par contre, les captures pour les delphinariums et les importations de dauphins en Europe ont toujours lieu et menacent certaines populations ciblées depuis plusieurs années, comme à Cuba. Les captures de la sous-espèce du grand dauphin de mer Noire (T.t.ponticus) se poursuivent en dépit du caractère « vulnérable » de la population, enfin, les captures sont directement impliquées avec l’abattage massif de groupes de cétacés au Japon.
 

Bilan - Retour vers le Grand Bleu… 1€ pour venir en aide aux dauphins Tom & Misha !
Nouvelles en bref des cétacés captifs - Octobre 2010...

Laisser un commentaire