Lidl suspend sa campagne de publicité pour le delphinarium de Harderwijk aux Pays-Bas !

Le Blog sur les dauphins nous avait récemment alertés du soutien de la chaîne de supermarchés allemands “Lild” pour l’industrie de la captivité : « C’est bien ce qu’il semble : LIDL Hollande offre des bons de réduction pour le delphinarium de Harderwijk… C’est l’occasion d’envoyer un petit mail au siège de la compagnie, histoire de leur expliquer à quel point cette idée est déplacée ! »

Sous la pression du groupe de protection des cétacés allemands, le Wal und DelphinSchutz Forum (WDSF), dénonçant ouvertement le soutien de Lild pour l’industrie du delphinarium, la chaîne de supermarchés s’est rétractée et a suspendu son partenariat. LIDL_delphinarium_bruges_thumb.jpgLe WDSF a rappelé que l’industrie du delphinarium était directement directement impliquée dans le maintien des battues de dauphins au Japon, lors desquelles plusieurs dizaines de spécimens vivants sont prélevées chaque année pour fournir les bassins des parcs aquatiques nationaux et internationaux. Le commerce lucratif du dauphin captif ne connaît pas la crise, avec des dauphins capturés vivants atteignant 150 000 dollars sur le marché contre 600 dollars s’ils ont vendus pour leur viande. Les cétacés sont vendus vivants aux entrepreneurs peu scrupuleux de delphinariums du monde entier, en particulier en Turquie, aux Philippines, en Chine et en Égypte, où quatre furent découverts, cet été, dans la piscine d’une villa. Les dauphins non sélectionnés pour être dressés à produire des spectacles sont tués pour la consommation humaine, pour servir d’appâts ou parce qu’ils sont considérées comme nuisibles par les pêcheurs. Un quota de 23 000 dauphins est émis chaque année par les autorités japonaises. Ces pratiques ont été dévoilées au grand public par le film Oscar ® 2010 du meilleur documentaire « The Cove: la baie de la honte » où figure Ric O’Barry, ancien dresseur des dauphins interprétant « Flipper » reconverti en protecteur des dauphins. dolphins.jpgLe porte-parole de Lild, Thomas Moessner, a informé le WDSF que « Lidl se rendait responsable de l’impact de ses activités sur la protection des dauphins et des baleines »et que par conséquent “ les billets temporairement disponibles à la vente avaient été récupérés et qu’à l’avenir ils ne vendraient plus de billets pour les delphinariums.” La WDSF s’est déclarée « satisfaite de la prise de conscience de LIDL et de la rapidité de cette décision ».

Actions du WDSF & changement de mentalité en Allemagne

La décision prise par Lild montre que les grandes entreprises sont désormais conscientes de la mauvaise publicité que peut générer leur soutien pour les delphinariums auprès de leur clientèle.

La multiplication des protestations de la part de la WSDF contre les derniers delphinariums allemands porte ses fruits. Sous la pression, le delphinarium du Zoo de Münster a récemment annoncé la fermeture de son delphinarium pour 2012. Les dauphins y occupent des bassins obsolètes en béton, de petite taille et sous toit. La WDSF a également obtenu que presque tous les tour-opérateurs allemands suspendent leur promotion pour les delphinariums en Turquie.

Source : blog-les-dauphins.com   pressmap.de   wdsf.eu  

Bilan 2 - Retour vers le Grand Bleu… 1€ pour venir en aide aux dauphins Tom & Misha !
Egypte : des nouvelles des dauphins d’Hurghada...