Les défenseurs des baleines comptent sur une saison courte…

TOKYO (Reuters) – Les adversaires de la chasse à la baleine comptent sur une saison de pêche plus courte que par le passé au Japon et annoncent de nouvelles actions contre cette pratique dénoncée par les écologistes.

Les tentatives de l’ONG Sea Shepherd Conservation Society d’empêcher la chasse à la baleine dérangent au Japon, où le gouvernement la considère comme une tradition.

« Il est probable que les baleiniers partent (dans les jours à venir) mais ce sera une saison bien plus courte et nous serons là pour intercepter, interdire et empêcher le meurtre de baleines », a dit mercredi Scott West, haut responsable de l’organisation.Whaling (C)FLickr.jpgLe Sea Shepherd a constaté que le principal baleinier du Japon, le Nisshin Maru, était toujours en rade il y a deux jours alors qu’il était parti l’an dernier le 19 novembre pour un voyage de cinq mois en haute mer.

Scott West a refusé de dévoiler les plans des militants écologistes pour les mois à venir mais leur lutte a donné lieu à plusieurs accrochages avec les pêcheurs ces dernières années.

Un militant néo-zélandais a récemment été condamné à deux ans de prison avec sursis par la justice japonaise pour être monté illégalement à bord d’un navire baleinier.

Un moratoire sur la chasse à la baleine est en vigueur depuis 1968 mais le Japon, la Norvège et l’Islande ont tué des milliers de baleines depuis, en affirmant qu’ils ne sont pas liés par l’interdiction.

L’an dernier, le Japon a tué 506 baleines de Minke et un rorqual commun, en-deçà de ses objectifs.

Chisa Fujioka, Clément Guillou pour le service français

Voir aussi : seashepherd.fr  

Des télescopes sous l'eau pour écouter le chant des baleines...
Le cétacé du mois de décembre : le rorqual de Bryde...