Fermeture du delphinarium de Bodrum en Turquie !

Le maire de la ville de Bodrum, Mehmet Kocadon, a informé les présidents des associations allemandes Prowal, Andreas Morlok, et la Whale and Dolphin Protection Forum (WDSF), dans une déclaration écrite datée du 2 mai 2011, que le Delphinarium de Brodrum allait fermer ses portes.

« Du plus profond de mon cœur, je partage vos peines et vos doutes sur les dauphins et leurs conditions de vie, j’ai le même ressentiment. Je voudrais vous assurer que ce delphinarium n’existera plus à Bodrum. Je garantis que les dauphins maintenus prisonniers à Bodrum vont retrouver leur liberté. »

Les activistes des deux organisations ont réalisé un tour de protestation de 2000 kilomètres en passant par les neuf delphinariums de Turquie en avril 2011. A cette occasion, les défenseurs des dauphins se sont entretenus avec les maires des villes, où sont établis les delphinariums, afin de les persuader de fermer les établissements. Les médias ont rapporté plus de 400 articles sur cette action, voir walschutzaktionen.de.

Les protecteurs des cétacés ont présenté des vidéos et des photos des delphinariums au maire de Bodrum, dont celles prises au delphinarium local, où quatre dauphins d’origine sauvage sont maintenus en captivité dans un petit enclos en bord de mer.   Les dauphins sont utilisés dans des programmes de « nage avec les dauphins » et de « delphinothérapie« . Les dauphins participent à ces thérapies en présence de thérapeutes non professionnels, d’après les associations. Sans espace de fuite, les dauphins se livrent à des combats de dominance qui se traduisent par un comportement agressif. Les coups de queue, les morsures et les collisions que les dauphins s’occasionnent génèrent des blessures et des marques visibles sur leur peau. Nager avec des dauphins dans ces conditions peut devenir extrêmement dangereux, particulièrement car ce sont des animaux sauvages et donc imprévisibles et puissants, pesant plus de 200 kg.

Après que le manager de l’Onmega Dolphin centre de Marmaris, une autre ville de Turquie, ait insulté les militants d’ « idiots sans cervelle » devant les caméras et que le maire de Marmaris, Zeki Erin, ait refusé une réunion avec les associations, ces dernières ont annoncé qu’elles allaient lancé un appel aux boycott destiné aux touristes souhaitant se rendre au pôle touristique de Marmaris.

Hasan Sipahioglu, le maire d’une autre ville accueillant un delphinarium, Alanya, a prétendu ne pas être présent pour une rencontre avec les militants. Quatre dauphins sont morts l’année dernière dans son delphinarium. Le WDSF possède une copie du contrat d’importation de dix dauphins issus des battues sanglantes de cétacés à Taiji, au Japon, pour 280 000 dollars.

Les maires des villes d’Istanbul, Belek, Kemer, Kas, et le gouverneur et député d’Antalya se sont montrés impressionnés par les photographies et les vidéos des associations et ont promis d’organiser une nouvelle discussion avec les représentants de la délégation WDSF/ProWal.

Les associations espèrent arriver à fermer l’ensemble des delphinariums, près d’un an après la fermeture de celui Hisaronu où les dauphins Tom et Misha, aujourd’hui pris en charge par SAD/Born Free, étaient maintenus captifs dans un petit bassin d’eau stagnante. En Allemagne, les deux organisations ont réussi à obtenir la fermeture immédiate ou prochaine des delphinariums de Munster et de Soltau. Ils stoppèrent également la construction d’un delphinarium à Rugen.

Quatre agences de voyage allemandes ont suivi les demandes des organisations et ont cessé de proposer des tours aux delphinariums turcs. Seules quelques agences turques et les agences russes offrent désormais des tours aux delphinariums.

Sources : wdsf.eu   walschutzaktionen.de   scoop.co.nz Dolphins 07 --(C) Japhy_at_Flickr.jpgDécouvrez notre dossier complet sur la situation des delphinariums en Turquie : Télécharger le dossier fichier pdf
Les delphinariums sont des entreprises principalement commerciales. A travers le monde, des dauphins sont toujours capturés pour être dressés à réaliser des spectacles de divertissement, menaçant la santé des populations sauvages.

Les dauphins captifs souffrent de stress, ne peuvent exprimer leur comportement naturel et meurent prématurément.

 AGISSEZ pour que la France puisse elle aussi se féliciter d’une telle victoire !  PENDANT LES VACANCES ET LE RESTE DE L’ANNEE NE CAUTIONNEZ PAS LES DELPHINARIUMS EN ACHETANT DES TICKETS & SOUTENEZ LES ENTREPRISES D’OBSERVATIONS DES CETACES EN MER

Pour voir des cétacés libres en France et à l’étranger : cliquer ici 

PARTICIPEZ AUX EFFORTS DE RC POUR METTRE UN TERME A LA CAPTIVITE DES CETACES & LEUR UTILISATION A DES FINS COMMERCIALES ET DE DIVERTISSEMENT.
Téléchargez la pétition ci-dessous et faites la signer dans votre entourage ! Aidez-nous ainsi à atteindre l’objectif de 100 000 signatures !Pour chaque retour de pétition, indiquez nous votre adresse mail sur papier libre ; pour vous remercier, un joli fond d’écran à l’effigie des cétacés LIBRES vous sera alors adressé. Important: pour un impact juridique plus important, cette pétition n’existe qu’en format « papier », des exemplaires peuvent vous être adressés par courrier sur simple demande à sandra@reseaucetaces.org(merci de bien préciser le nombre d’exemplaires souhaités ainsi que vos nom et adresse postale). Télécharger la pétitionfichier pdf MERCI !
  Actualité récente en rapport :La Cour de justice grecque interdit les spectacles de dauphins ! Nouvelles en bref des cétacés captifs – Avril 2011 Le 7 mai : mobilisation nationale pour des dauphins libres !

Pour ou contre le projet Sea World à Hammamet ?
Nouvelles en bref des cétacés captifs - Avril 2011

Laisser un commentaire